dimanche 3 octobre 2010

La machine à coudre rendue facile

Attention, ceci est surtout un aide-mémoire pour moi-même!
La Machine à coudre a toujours été pour moi un mystère impénétrable.

Au moment de me céder LA machine à coudre ancestrale (celle de ma mère-grand), ma tante m'a donné un petit cours sur comment effectuer le cheminement du fil au travers du labyrinthe de trous, de bobines, d'enrouleurs, de pivots etc...

Ce document est par conséquent un tutoriel très détaillé, qui suit pas à pas le fil...


Suivez moi donc dans ce voyage au fil de la bobine de fil!


D'abord, il faut mettre la bobine. Avec le fil par en arrière. On met donc la bobine sur le piton à droite.


Ensuite, on envoie le fil dans le petit crochet en haut.


On descend. On passe le fil dans l'espèce de bobine en passant par en arrière.


On revient par en avant et on passe le fil (par en arrière) dans le trou de la patte qui dépasse.


Ça donne ça :


Là, on descend le fil pour le passer dans le petit crochet.


Puis dans un autre petit crochet, juste en haut de l'aiguille...


C'est là qu'enfin, on trouve l'aiguille! Il y a un trou dans le bout de l'aiguille, là où est mon doigt (attention, sur cette photo, le fil n'est pas encore passé dans le 2e petit crochet, qui est situé juste en haut de l'aiguille!).


On enfile l'aiguille, en passant de la droite vers la gauche.


Enfin, on glisse le fil entre les orteils du pied et on l'envoie par en arrière.


OK! Ouf! Mais attention, il y a aussi une bobine qui est en dessous. Voilà donc la 2e étape de l'installation du fil, qui sera dans une bobine spéciale.

La bobine se présente ainsi, il faut que le fil nous fasse face.


On rentre ensuite la bobine dans un porte bobine, en faisant sortir le fil par le petit trou.


En glissant le fil, on arrive à ce qu'il sorte par là :


On ouvre la petite languette du porte bobine, pour pouvoir le saisir aisément...


On peut alors l'insérer dans le logement du porte-bobine, qui est caché en dessous de la trappe coulissante juste à gauche de l'aiguille.


On referme la trappe coulissante, puis on saisit le premier fil (celui qu'on a passé au début), on le tient par l'arrière...


Là, on fait tourner à la main la grande roue à droite de la machine, ce qui a pour effet de faire monter et descendre l'aiguille. Ce faisant, pendant son séjour sous la machine, pendant qu'on ne regarde pas, le fil du dessus se saisit du fil du dessous, le remonte...


... et le fait sortir par le petit trou ici. On peut alors l'attraper et l'envoyer par en arrière lui aussi.

Attention! Il faut faire faire un tour complet à l'aiguille sinon ça fait un beau gâchis et il sort 3 fils au lieu de 1.

Passons maintenant aux commandes : ici le levier pour monter ou descendre le pied (qui va coincer ou libérer le tissu qu'on veut coudre).


Et ça, ici, c'est le truc qui va déterminer l'espacement entre les points de couture. Pour ajuster, on doit dévisser la vis de serrage à gauche. Ensuite il faut mettre la patte vis à vis du chiffre qui donne je sais pas quoi, mais plus la patte est coincée haute, plus le point est serré. Puis on va constater que la vis de serrage ne peut redescendre plus bas que notre ajustement. On serre en place et voilà.

Aussi, quand la patte est complètement en haut, on fait marche arrière (des fois il faut coudre de reculons, paraît-il). Alors avec un ajustement plus serré, le chemin de la patte est plus court, ce qui fait que le point sera aussi serré par en avant que par en arrière.

Ouais, bon, mettons que c'est une option, c'est pas essentiel pour débuter...

On est maintenant prêt à coudre! Il suffit d'avoir nos deux fils par en arrière et de glisser notre tissu sous le pied! On baisse le pied, avec la manette mentionnée précédemment, puis...


On démarre la moteur, préalablement branché, en tassant son genou droit sur la patte qui dépasse par en dessous de la machine. (Oui, ma mère-grand s'était acheté une machine ultra-moderne pour l'époque, elle fonctionne à l'électricité!)

Attention, le tissu va avancer tout seul parce qu'il est posé sur un truc qui le fait avancer (ou reculer quand la tige de commande est par en haut)!!!

Mais c'est pas tout ça!!! On a bien parlé de la petite bobine, mais comment peut-on la remplir? Voici le secret :
Il y a une petite roulette à côté de la grosse roue. C'est fait pour y mettre notre petite bobine.
On prend donc notre grosse bobine, on la pose sur le pivot en bas, on passe le fil dans le petit machin ici :


Ça donne ça, tout monté :

On peut alors embobiner le fil de la grosse bobine à la petite bobine en actionnant le moteur de la machine!

Pour les débutants comme moi, on suggère d'essayer d'abord sans mettre de fil ni de tissu, juste sur du papier! J'ai donc pris un papier dans ma boîte de récupération et j'ai fait des essais! Le truc c'est d'essayer de faire des lignes droites, d'avancer, de reculer et de varier le pas...

On peut aussi essayer en faisant des courbes, mais là c'est plus complexe...

La prochaine étape, c'est de mettre du tissu et du fil!
Tout simple, finalement!!!

AJOUT DE TONTON QUI TROUVE QUE TATA NE M'A PAS MONTRÉ COMME IL FAUT :
(hihi l'art de semer la zizanie dans un couple!!!)
Allo
Étant couturier à mes heures je me permets une remarque :
Je viens de visionner ton tutoriel et je pense qu'il y a une petite liberté dans la manière de passer le fil à la 4e photo.
Quand le fil venant du haut passe par en arrière du tenseur (l'écrou molleté sert à tendre + ou- le fil) entre les plaques ajustables, revient en avant vers le haut et (ici l'erreur je pense) doit passer dans le crochet et ensuite dans le ressort et de là vers le bras oscillant qui lui tire le fil.
Ce crochet (oublié sur la photo) permet au fil de faire plus qu'un demi tour entre les plaques ajustables.
Par contre, je ne sais pas si ma manière de faire donne de meilleurs résultats.
Bye

Et encore ceci :

Vers la fin de ton exposé, tu expliques la fab. de la petite bobine. Lorsque tu utilises le moteur pour cet embobinage, en dévissant la roulette chromée et moletée à l'extrémité droite (au centre du gros volant) de la machine, tu empêche l'aiguille de bouger.
Rebye


Ce à quoi j' ai répondu que j'avais pas mes lunettes de presbytère...

Sa réponse n'a pas tardé :
Allo
Étant couturier à mes heures je me permets une remarque :
Je viens de visionner ton tutoriel et je pense qu'il y a une petite liberté dans la manière de passer le fil à la 4e photo.
Quand le fil venant du haut passe par en arrière du tenseur (l'écrou molleté sert à tendre + ou- le fil) entre les plaques ajustables, revient en avant vers le haut et (ici l'erreur je pense) doit passer dans le crochet et ensuite dans le ressort et de là vers le bras oscillant qui lui tire le fil.
Ce crochet (oublié sur la photo) permet au fil de faire plus qu'un demi tour entre les plaques ajustables.
Par contre, je ne sais pas si ma manière de faire donne de meilleurs résultats.
Bye


Vers la fin de ton exposé, tu expliques la fab. de la petite bobine. Lorsque tu utilises le moteur pour cet embobinage, en dévissant la roulette chromée et moletée à l'extrémité droite (au centre du gros volant) de la machine, tu empêche l'aiguille de bouger.
Rebye


Pour la première intervention, j'ai rien compris!!!
Pour ce qui est de la seconde, hum hum, très ingénieux!!!
Merci Tonton!

Ajout suite au commentaire de amg :

Dans la 4e photo, ce qui cloche, c'est qu'au lieu de sortir à la flèche verte, le fil doit sortir à la flèche rose. Le reste est bon.
Merci, amg!

11 commentaires:

myricoud a dit...

voilà une ancêtre bien conservée,et avec genouillère de plus ça c'est ultra pratique

il te faudra apprendre les termes techniques maintenant.

les pitons ou passe le fil = régulateurs de fil

Petite bobine = cannette
porte bobine = porte cannette
,réceptacle porte cannette

pied = pied de biche

trou de l'aiguille = chas

les numéros je pense que c'est en fonction de l'épaisseur de tes tissus, vois pas bien lol

amuses toi bien maintenant, bravo tes réalisations sur papier

Anonyme a dit...

J'aime beaucoup lire ainsi ton apprentissage aussi détaillé Coyotte et toi Myrycoud..tes ajouts sont très intéressant.

Sylvie-Anne

coyote des neiges a dit...

Et que penses-tu des ajouts de tonton???
Pour la roulette ça va, mais le truc de repasser dans le crochet du trou du pivot du ressort des plaques ajustables retenues par un écrou moleté, euuuuuh!?!

Anonyme a dit...

Mais finalement si tu veux du fil bleu plutôt que du blanc, c'est ennuyeux?

coyote des neiges a dit...

Du fil bleu? Attends je ne suis pas rendue aussi sophistiquée dans le mode d'emploi!!!
J'ai fièrement fait une ligne sur du tissu! Déjà qu'il y ait du fil, peu importe la couleur, pour moi c'est un progrès immense!!!

myricoud a dit...

vivivi, l'ajout de tonton, me perd un peu attend je retourne lire bouge pas hein!!!
faut dire que chez vous, vous avez des expressions !!!! ♪♫

myricoud a dit...

Re moi, vivivi, le fil sur la 4 éme photo semble faire une boucle, je pense que cela ne devrait pas, mais c'est une ancienne machine alors...
Pour la cannette, tonton a raison, lorsque l'on fait une cannette ça bloque automatiquement l'aiguille pour sécurité, la mienne le fait, elle a 15 ans donc jeune hein
la tienne est déjà perfectionnée pour son âge

AMG909 a dit...

salut coyotte, c'est AMG (un revenant qui reviens de temps en temps).
donc en fait papi avait raison je crois bien. sur la quatrième photos le fil n'est pas vraiment à sa place...
mais une photo vaux mieux que des mots pour le cas d'école qui nous concerne. jacqueline, je vous prie, envoyer la diapo:
oui monsieur. : http://www.obscur909.com/blog/wp-content/uploads/2010/11/fil.jpg

Donc le fil doit faire un tour complet entre les deux disque de maniere à vous faire face, tirez le vers le haut pour quil resorte ou se trouve la flèche rose et pas en flèche verte. ensuite vous avez tout juste.

Pour vous encourrager, il faut reconnaitre que la machine est ancienne, semi-pro et tres bien entretenue. Faire déjà des bonnes lignes droites avec arret arière au début et à la fin d'une couture c'est remarquable.
parole de couturier qui n'en mennait pas large quand il à piqué pour la première fois sur une pro.

la différence pro semi-pro?
la pro fait le remplissage cannette sans avoir à la sortir et il y a une poigné genou droit pour coupé le fil du dessous.

longue vie à coyotte et à la couture. des bises à la machine.

coyote des neiges a dit...

Merci, je viens d'aller voir et miracle, le fil s'est placé tout seul comme tu l'as décrit...

J'ai embrassé la machine pour toi, comme demandé et elle te fait des gros câlins avec son aiguille!

Crazypatch a dit...

Belle machine en tout cas, je rêve d'en découvrir une comme cela, pas forcement pour l'utiliser mais après tout pourquoi pas. bises

Fredesk a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.