samedi 15 septembre 2012

Le travail en équipe



Je les regardais travailler sans rien dire. En fait une seule travaillait. L’autre soupirait. Tout en appliquant la peinture, elles discutaient entre elles.

- Je peux en faire aussi?
- Non, tu es trop maladroite. Contente-toi de maintenir l’équilibre, ça sera déjà ça de pris.
- Alors quand tu seras fatiguée, je pourrai en faire un peu? J’aimerais bien essayer…
- Si tu promets d’y aller précautionneusement, je te laisserai peut être faire.
- Et là? Tu es fatiguée?
- J’avoue que je commence à avoir l’épaule douloureuse, mais je veux finir ce recoin difficile avant de te laisser le pinceau.
- Bon allez, tu me fais cette surface-là, elle est facile. Mais fais bien attention à ne pas renverser le pot de peinture ou d’échapper des gouttes!
- Oui oui promis!


Et le pinceau changea de main.


- Tu vois bien que je suis capable!
- N’essaie pas d’aller trop vite, tu le sais, tu es moins forte et moins habile que moi!
- Ça va, j’ai compris, inutile de tourner le fer dans la plaie! Et puis regarde-toi, au lieu de rester là, prête à ramasser les dégâts au cas où, tu ferais mieux d’en profiter pour te reposer!!!
- Tu as raison. Mais fais gaffe!
- Bien sûr…
- Ça y est, je suis bien reposée, redonne moi le pinceau!
- Attends, je vais juste finir cette petite surface…
- Non mais tu t’es regardée? Tu t’en es foutu tout partout! Tu es couverte de peinture!
- Pffft, tu en as autant que moi!
- Oui mais moi je travaille plus que toi, j’ai pour ainsi dire tout fait à moi seule!
- À qui la faute? Tu ne me laisses presque jamais rien faire!

Le temps était venu d’intervenir. Ces deux là commençaient à me casser les pieds! Et surtout, l’ouvrage était presque fini. Je les laissai terminer, puis je donnai mes ordres :
- Cessez de vous disputer et allez tout ranger le matériel. Ensuite vous vous laverez, vous êtes toutes deux couvertes de taches de peinture!

Je les ai accompagnées pour ranger, puis je suis allée laver mes deux mains, la gauche comme la droite, qui étaient aussi tachées l’une que l’autre, finalement. Ça valait bien la peine de se disputer comme ça!
 

1 commentaire:

Fredesk a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.