samedi 6 janvier 2007

Le don de sang

Puisque je n'avais plus rien à écrire depuis quelque temps, c'est avec joie que j'ai vu qu'il y avait une clinique de don de sang au centre commercial de ma banlieue.

Elle n'ouvrait qu'à 14h donc je suis retournée dans l'après midi, dans le but exprès de faire le DON DE VIE (et de trouver de l'inspiration pour mon blogue).

Première étape : identification

Oups, je n'ai pas amené mon passeport. Je propose donc mon certificat de naissance portant le sceau du Québec. Mais, me dit-on, il n'y a pas de photo! Qu'à cela ne tienne, j'avais aussi mon permis de conduire avec photo dans mon porte carte (qui ne contient d'ailleurs que cette carte, outre ma carte de fidélité Intermarché).

Je passe le test, je me ressemble, c'est bien. On accepte mon statut d'étrangère, du sang étranger, après tout, c'est du sang.

Deuxième étape : le petit questionnaire

Ici, on remplit un questionnaire pour savoir si votre sang a du bon sens (notez le jeu de mot hilarant).

Vous ne comprendrez pas toutes les questions («êtes vous ou avez-vous déjà été atteint de sygomatosomalixose du poumon aigue dans votre vie?») et vous ne saurez pas toujours les réponses aux questions («votre conjoint vous trompe-t-il?»)...

Mais enfin, vous finissez le questionnaire. Retour à la chaise de l'accueil.

Troisième étape : les autocollants à code à barre

On génère pour vous une feuille d'autocollants à code à barre. Pour votre sang, vos plaquettes, votre plasma, que sais-je... Puis on vous demande d'attendre le Docteur.

Quatrième étape : le Docteur (prononcer sur un ton révérencieux)

Vous passez derrière un petit rideau où un docteur vous attend pour parcourir votre questionnaire. Le docteur pose quelques questions.

Ici, tout se met à aller de travers pour moi. Oui, je me suis déjà fait Opérer (on se souvient que je suis une Opérée). Oui, je prends des médicaments à cause de ça.

Ils refusent mon sang.

Oh, mon sang n'est pas bon...

Oh, je ne pourrai pas donner du sang...

Oh, je ne pourrai pas raconter mon don de sang sur mon blogue...

Cinquième étape : je suis triste

Je dois avoir eu l'air très déçue et débinée car le gentil docteur m'a proposé d'aller tout de même prendre une collation avec les autres donneurs. J'ai bredouillé que non, ce n'était pas nécessaire, merci...

Je suis sortie la tête basse. Je ne peux plus donner de sang. Jamais. C'est terminé.

Jamais plus je ne pourrai me diriger vers une clinique de don de sang d'une démarche héroique (avec un i tréma mais je ne le trouve pas sur le clavier... merde, je viens de casser l'ambiance dramatique), me sentir généreuse et altruiste, débordante de Bonté envers l'Humanité, fière d'appartenir à une race qui partage ce fluide de Vie...

Jamais plus je ne pourrai faire la queue en compagnie d'autres héros, tous unis, comme les Fantastic Four, pour sauver un innocent d'un don d'autant plus altruiste qu'il est anonyme...

Jamais plus je ne me coucherai sur la civière près de la gentille infirmière qui plantera avec respect une aiguille dans mon bras pour en retirer le Sacrifice pendant que je serre courageusement les dents en murmurant «ceci est mon sang, piquez et pompez»...

Jamais plus je ne me relèverai de la dite civière, vidée mais fière du Devoir Accompli, vacillante pendant qu'un bénévole admiratif me guide avec douceur vers la table des beignes...

Jamais plus je ne pourrai discuter d'égal à égal avec les autres Donneurs, tout en dégustant mon beigne et mon café...

Jamais plus je ne sortirai de l'enclos d'une clinique de don de sang la tête haute, en regardant avec une légère pitié ceux et celles qui n'ont pas le temps/le courage/la conviction nécéssaires pour effectuer ce geste...

C'était si facile et pourtant on se sentait si bien et si important, après...

J'envie ceux qui peuvent encore le faire... Y a-t-il une clinique de don de sang, près de chez vous???

16 commentaires:

elisabeth a dit...

oui , mais peu de gens le savent et s'ils le savent peu y vont. c'est dommage;
les infirmières sont souvent sympas et donner ses plaquettes ... meme si ces un peu long , c'est facile et utile
je suis comme toi , on veut plus de moi dans les centres, j'en suis sorti en pleurs et ce qui m'agace c'est que je n'ai réussi à y amener mon mari qu'une fois: il a peur des seringues . mais principe de précaution après les histoires de sang contaminés sans doute

mumu17 a dit...

rassures toi, moi non plus ils ne veulent pas de moi !!! C'est vrai que c'est attristant et dépitant... On reçoit sans pouvoir donner... Mais bon, autant donner quelque chose se sain... Alors il faut se faire une raison !!

Mireille a dit...

Mon Dieu, moi j'ai jamais donné de sang...je sais pas si je peux en donner, mais j'en ai reçu beaucoup. Ça m'affaibli trop quand je perds du sang, et j'aime pas les aiguilles non plus.

Mais bon, j'ai un sang assez commun! Alors, c'est rare qu'ils en manquent.

Pour ceux et celles qui peuvent pas donner de sang, il y a d'autres façons d'aider par exemple.

Virginie a dit...

Mon Homme a fait un don du sang samedi, dans le centre commercial de sa banlieue.

Résultat, dimanche, il a été malade, affaibli probablement par les 3 pochettes prises. Comme il dit, si ça se trouve, mon sang va servir à rien.

Moi je donne pas. C'est pas que je veux pas, mais je crains les suites. Pendant des années, je tombais dans les pommes après une prise de sang, alors forcément, ça me motive pas. Et vu l'effet sur mon Homme, je vais continuer à éviter...

Anonyme a dit...

Je donnais régulierement mon sang, enfin, non, pour être précis, je donnais mon plasma tous les 45 jours et mes plaquettes tout les deux mois. Maintenant me voici réduit au simple rôle de donneur ordinaire, une bête d'allergie. Du coup, ils ont peur de me rendre ce dont ils ne se servent pas à savoir les globules rouges. Du coup, je ne donne plus que tous les deux mois.
D'ailleur, je crois qu'il est temps d'y retourner.
Bises.
P.S.: C'est comme un sport ou le vélo, au début, c'est dur de donner puis petit à petit cela devient de plus en plus facile au point de ne plus pouvoir s'en passer. Alors faites un petit effort et vous verrez que ce n'est rien du tout.

taupe a dit...

Les dons de sang et les dons d'organes. Si vous acceptez qu'on vous en donne, qu'on vous en pose, il faudrait être conséquent et accepter de donner...

Innocente, j'ignore si je le suis, probablement pas, mais bon... Brisons l'anonymat... Merci beaucoup aux héros qui me fournissent ma dose tous les 6 mois!

crazypatch a dit...

J'ai eu la même mésaventure que toi , il y a 4 ans , ils ne veulent plus non plus de mon sang.
Une fois,cependant cela m'avait permis de déceler une anémie assez grave, j'avais reçu un papier demandant de me presenter au centre de don du sang de mon département; la peur de ma vie,je me demandais ce qu'ils y avaient trouvé; mais ce n'était que pour une anèmie. Maintenant que l'on m'a diagnostiqué une fibromyalgie, ils ne veulent plus de moi: on ne connait pas assez cz syndrome, alors, pas de risque, je ne suis plus bonne pour donner mon sang.
A plus;Crazypatch

Mage a dit...

Au Québec, ils refusent le don de sang des étrangers. Moi aussi je me suis donc fait remballer comme un malpropre il y a quelques années. J'avais peu apprécié.

"A cause de la maladie de la vache folle" m'avait dit l'infirmière. Mouais... J'en ai pourtant donné pendant des années en Europe et personne ne s'est plaint. Et je n'ai jamais été mordu par une vache, que je sache.

Puis, un an ou deux après, la maladie de la vache folle a frappé le Canada. Alors je suis retourné, tout sourire, voir l'infirmière. Elle ne pouvait plus refuser de me piquer désormais. Ou alors elle devait logiquement refuser les Européens ET les Canadiens.

"Oui mais, vous savez, la vache folle au Canada, ce n'était pas si grave". Alors on accepte les québécois... mais on ne prend toujours pas les étrangers.

Maintenant, c'est fini : je le garde pour moi, mon sang. Tant pis pour eux...

coyote des neiges a dit...

Faut tout de même pas prendre ça personnel! Il n'y a quand même pas qu'une seule infirmière qui travaille pour la Croix-Rouge!
Moi qui espérait susciter des envies de donner son sang chez ceux qui hésitent ou qui sont tièdes à l'idée ou encore qui n'ont «pas le temps»...

Ça reste quand même une superbe expérience de partage que j'ai vécue à plusieurs reprises!

Mage a dit...

Je ne sais pas si le dernier commentaire m'était destiné mais je ne prends pas ça personnel.

Je ne pense pas que l'infirmière m'a refusé en tant que "homme d'origine européenne" parce qu'elle n'appréciait pas ça de manière personnelle. C'était juste la consigne pour tous les postes de don sang. Elle ne faisait "qu'appliquer les règles", pour reprendre une expression ô combien détestée.

philippe a dit...

malheuresement je peu pas donné mon sang, il m'est trop précieux, et surtout il est contaminé...
une belle anémie et une hépatite C pour couronner le tout, mais je remercie tout les donneurs qui m'on fais don de leur precieux sang
, je comptabilise 150 transfusion sanguine, sa en fait du sang sa...
je l'aurait bien donné sinon..

coyote des neiges a dit...

Le but de donner du sang est justement d'en faire profiter ceux qui en ont besoin! Je ne peux plus en donner maintenant mais je suis contente que mes dons passés aient pu servir! (bon, mes globules n'ont probablement pas traversé la planète pour se rendre à l'île Maurice mais ils ont servi ailleurs...)

philippe a dit...

j'ai été transfusé en france, j'ai peut etre du sang de coyotte des neiges dans les veines qui sait =)

coyote des neiges a dit...

Malheureusement ça m'étonnerait puisque je n'ai pas pu donner du sang en France, juste au Québec, et encore, c'était avant que je prenne ces médicaments qui m'empêchent d'en donner...

Anonyme a dit...

le i tréma se fait par le:

MAJ + ^ qui est juste à coté du P...

Je lis avec stuppeur que des personnes se vantent de ne pas donner leur sang de manière volontaire....

c'est n'importe quoi... et le jour où vous ou quelqu'un de votre famille aura besoin d'un peu de sang ? comment vous ferez ? comme tout le monde, on vous transfusera avec le sang d'une personne qui ne pense pas qu'à sa g%*$ùe.... les gens qui ne donnent pas volontairement, on devrait leur dire: "non, vous n'avez pas VOULU donné votre sang. Désolé vous allez mourir"...

Ca prend 1/4 d'heures, on mange gratos, les médecins sont sympas
et vous sauvez peut être une vie... un enfant, un bébé...

Et quand je lis qu'on prend 3 poches de sang à un homme, je rigole bien... le jour où on lui prend 3 poches, c'est qu'on veut le tuer.......

A+

Souri84

coyote des neiges a dit...

Ce devaient être des petites poches...
Il y en a qui se plaisent à exagérer. Comme Chéri qui s'était plaint qu'une mouche noire (0,5mm de diamètre environ) lui avait sucé 2 litres de sang...
Au moins s'ils ont posté ici, c'est qu'ils se sentent mal de ne pas le faire et tentent de se justifier.
Ce qui n'avance pas ceux qui ont besoin de sang, mais bon, en espérant que la réflexion se fasse.
Je ne parle pas ici de ceux qui voudraient bien mais ne peuvent pas, bien sûr.
Pour le ï tréma, j'étais sur un clavier azerty quand je ne le trouvais pas. J'ai récupéré depuis mon QWERTY canadien-français avec des majuscules accentuées ÉÈÀÇÏ (même le ï majuscule se trouve!!!)