vendredi 23 février 2007

Le Grand Débat!

Suite à mon dernier article, il semble qu'un débat de société s'impose!

POUR OU CONTRE LE LAIT?

En effet, à en juger par le nombre de commentaires, il semble que le lait soulève autant de passion que la cigarette!

D'aucuns prétendent que l'humain adulte n'est pas fait pour boire du lait, et citent le nombre d'intolérants au lait un peu partout dans le monde. Mais n'oublions pas que «intolérant au lait» signifie "ne pas digérer le lait", et non pas "ne pas tolérer que les autres en boivent"!

L'intolérance au lait est en réalité une intolérance au lactose due à une carence dans la production de lactase, cette enzime qui permet de digérer le lactose du lait.

Dans le cas des humains, cette enzyme décroît en moyenne de 90 % à 95 % au début de la petite enfance. Toutefois, certains groupes ethniques continuent à produire la lactase jusqu’à l’âge adulte. On dit de ceux qui n’en ont plus qu’ils sont intolérants au lactose : lorsqu’ils boivent du lait, ils souffrent à divers degrés de ballonnements, de gaz, de flatulences et de crampes.

Bin voilà le fin mot de l'affaire! Il est toujours gênant de ballonner, de gazer, de flatuler et de cramper. D'où la rancoeur de ceux qui en sont affligés envers ceux qui boivent du lait à grands bidons et à coups de poches de 1,333 litre!

Toujours selon la même source :

Selon les ethnies, la prévalence de l’intolérance va de 2 % à 15 % chez les Nord-Européens, jusqu’à près de 100 % chez les Asiatiques. Face à cette forte variation, les chercheurs se demandent toujours si l’absence de lactase après le sevrage constitue l’état « normal » et si sa persistance parmi les peuples européens serait une mutation « anormale » provenant de la sélection naturelle.
Donc nous, les buveurs de lait, sommes (choisir l'expression qui vous convient le mieux)
  1. des fleurons de l'évolution naturelle qui avons appris la parade nécessaire à la survie de la race humaine en trouvant instinctivement une parade à l'ostéoporose galopante à la quelle la population vieillissante fait face;
  2. des mutants barbares et rétrogrades qui se vautrent dans l'infantilisme en ingurgitant des sécrétions glandulaires nauséabondes.
Voilà, maintenant que vous avez rayé la mention inutile, j'espère que tous les camps seront satisfaits, que le débat aura avancé et que vous me laisserez manger mon bol de céréales tranquille!

Au fait, vous ai-je dit que l'on pouvait aussi se resservir de l'enveloppe des poches de lait de façon très écologique?

27 commentaires:

Denis LAGARDE a dit...

J'adoooooooooooooore le lait et je ne sais pas m'en passer.
Vite : direction le réfrigérateur.

Mireille a dit...

J'avais eu aussi cette impression que ça faisait parler autant que la cigarette, mais c'est juste moi, non qui a soulevé le fait que de plus en plus d'adultes souffre d'intolérance au lactose ? ;) Et Foglia, bien sûr, mais il n'est pas venu sur ton blog lui! :)

Personnellement, je fais pas d'intolérance au lactose...je bois pas de lait parce que je fais des calculs rénaux et je dois un peu faire attention pour ce qui est du calcium, donc, je mange du fromage, je mange du yogourt etc...mais bon, j'essaie de pas trop en rajouter quand mêm. Hey oui, je vais sans doute souffir d'ostéoporose dans mes vieux jours, je fais déjà de l'arthrose, mais j'accuse pas le lait de tous mes maux! ;)Et vous pouvez joyeusement continuer d'en boire, je trouve ça bien meilleur pour la santé que l'alcool!

Mage a dit...

Que dire alors de la mise en cause du lait comme étant en partie responsable de l'obésité, de nombreuses pathologies et allergies, notamment amené par Montignac (mais pas seulement par lui)?

Allez, on relance le débat :

http://www.ledevoir.com/2003/10/20/38648.html

Moi, en tout cas, je n'aime pas le lait. Je suis sauvé !!! :-)

Mage a dit...

Ah, Parkinson aussi, on dirait :

"Si l’on en croit une étude américaine, les hommes - et seulement les hommes - qui consomment beaucoup de lait et de produits laitiers présenteraient un risque accru de maladie de Parkinson. Un constat à manier avec prudence, malgré tout…

Le Dr Honglei Chen et ses collègues, du département de nutrition de la Harvard Schowli of Public Health à Cambridge, dans le Massachusetts, se sont intéressés à la consommation de produits laitiers de 47 000 hommes et 88 000 femmes ! Avec des résultats relativement inattendus.

Ils ont en effet relevé que les hommes qui mangeaient trois portions de produits laitiers chaque jour, présentaient un risque plus important de maladie de Parkinson que les consommateurs plus modérés : moins d’une portion quotidienne. Et fait important, ils n’ont pas observé la même corrélation chez les femmes.

Chen suggère que « les produits laitiers, consommés en grandes quantités, peuvent produire des effets neurotoxiques ». Il ajoute toutefois que ses résultats doivent être analysés avec précaution dans la mesure où « ces effets potentiels n’ont été observés que chez l’homme »."

coyote des neiges a dit...

Mage, 1er commentaire : l'obésité est bien plus causée par l'absorption de sodas en tout genre et de grignotises (amalgame de «grignotter» et «sottises») plutôt qu'un excès de lait...

Mage, 2e commentaire : bin moi en tous cas, je suis une femme, je suis sauvée!!!

Mage a dit...

On sait par exemple que le Coke fait plus grossir que la bière. Mais ça n'empêche pas de prendre conscience que la bière fait AUSSI grossir. (Je dis ça et pourtant j'aime la bière ! ;-) On pourra toujours dire "oui mais ceci est pire que cela", ça n'est pas vraiment un argument qui fait avancer le débat.

Je viens de lire un article qui avance l'idée qu'on pourrait entretenir une habitude au lait, par ex. causée par l'alimentation des bébés mais aussi par les campagnes de promotion du lait envers les enfants (certains mettent en cause le lobby des producteurs de lait). Ceci expliquerait pourquoi on en consomme tant au Canada car il y a eu bcp de campagnes de ce genre. Il y aurait donc (sous certaines réserves) une sorte de "dépendance" affective, nostalgique.

Quelqu'un parlait de rapport avec la cigarette ? :-)

coyote des neiges a dit...

Si les accros à la nicotine chiquaient au lieu d'empester tout le monde, on les laisserait tranquille...

On dirait que tu as une dent contre le lait (ouahahah le jeu de mot!!!)...

Mireille a dit...

Ben oui, elle a encore plus d'arguments que moi pour pas boire de lait! ;)

J'aurais quand même jamais pensé que le lait pouvait déchaîner autant de passion! Faut dire que je suis une ancienne grosse buveuse de lait, j'étais un vrai "veau" étant jeune. Mon père aussi avant son début d'intolérance au lactose. Mais bon, quand un médecin m'a dit de couper complètement les produits laitiers, j'ai d'abord capoté! ;) Puis, je me suis dit, bien je vais en prendre moins et couper le lait...

Aujourd'hui, je ne fais plus vraiment attention, c'est prouvé qu'on ne fait pas des pierres à cause du calcium qu'on prend. Mais je me suis jamais réhabituée à boire du lait. Et je suis bien prête à croire qu'au Canada, c'est plus une habitude qu'autre chose, et c'est vrai qu'on a des campagnes complétement sautées pour inciter les gens à boire du lait! Pinard aussi est contre le lait, en passant! ;)

Mage a dit...

Les jeux de mots volent bas ici. Pas joli joli. Même plutôt lait. :-)

Je n'ai pas vraiment de dent contre le lait. C'est juste que je trouve parfois bien de pouvoir entendre des sons de cloche différents et pouvoir remettre en doute certaines choses, même si c'est pour les confirmer par la suite.

Montignac arrive en disant : "«Il convient de dénoncer la déplorable habitude qu'ont les Nord-Américains de penser que la consommation de lait est excellente. C'est en grande partie le contraire. Le lait de vache contient un certain type de protéine, notamment dans son lactosérum, qui entraîne une insulinémie élevée», soulève l'auteur, qui qualifie le lait de «protéine suspecte»."

Je ne dis pas que ce type (que je ne connais pas) dit la vérité. Mais force est de constater que ce qu'il dit dérange et que tout le monde s'énerve dès qu'il se pointe avec ça, sans chercher à savoir si il a raison. On dit qu'il ne s'appuie sur aucune étude scientifique alors que visiblement, si on creuse un peu, on voit que c'est faux.

Les gens qui aiment le lait se sentent agressés. On crie à l'hérésie. Ou alors on dit : "oui mais y a des trucs qui font grossir plus que ça". Un consommateur de cocaïne pourra toujours te dire que sniffer du crack est plus dangereux que la coke pour diriger le débat ailleurs.

Personnellememt, je trouve intéressant de pouvoir remettre en question les choses. Et ne pas se voiler la face non plus. Il est clair par exemple qu'il y a une énorme machine économique derrière le lait, sa production, sa consommation et donc sa promotion. Il ne faut pas l'oublier. Quand j'étais à l'école primaire, on nous faisait boire du lait à la récréation. Qui était derrière ça ? Des nutritionnistes ou des producteurs de lait ? Je n'en sais rien. Souvent, les gens qui s'énervent n'ont même pas lu les articles ou les études s'y rapportant. Je trouve ça dommage de réfuter tout en bloc alors que le débat est finalement très intéressant, contructif et qu'il peut se révéler intéressant pour notre santé.

Surtout que Montignac ne dit pas d'arrêter de consommer du lait, comme expliqué sur le site de Radio Can, par exemple :
http://www.radio-canada.ca/url.asp?/nouvelles/Santeeducation/nouvelles/200310/27/001-montignac-lait.shtml

Au fait, l'article en question dit "La thèse de M. Montignac soulève la controverse dans la communauté scientifique puisqu'elle va à l'encontre des recommandations du Guide alimentaire canadien, qui suggère plutôt aux enfants de prendre de trois à quatre portions de produits laitiers par jour." On faisait référence à l'ancien guide, qui était pas mal vieux. Or le nouveau guide vient de sortir. Est-ce que qqun sait si le chapitre sur les produits laitiers est resté identique ?

Mage a dit...

C'est qui Pinard ?

coyote des neiges a dit...

J'ai compris, ce sont les emballages qui dérangent...
(au fait, personne ne crie à l'hérésie sauf toi...)

J'avais fait un petit post rigolo sur les cartons de cigarettes, un gros débat s'en est suivi..
Là je fais un petit post rigolo sur les emballages de lait, oups, encore un sujet tabou!!!

coyote des neiges a dit...

Dire que je pensais avoir touché le comble de l'absurde en soulevant la question «pour ou contre le lait»...

Pinard c'est un cuisinier québécois.

Mage a dit...

J'essaie juste de poursuivre un débat que je trouve intéressant. Car moi aussi on m'a toujours dit que c'était bon de boire du lait. Donc ça m'intéresse d'entendre des gens qui expliquent pourquoi il faudrait se méfier de cette affirmation. J'essaie de comprendre, c'est tout.

Le mot hérésie est peut-être un peu fort mais j'aime parfois exagérer. Et je ne parlais pas du tout des réactions sur ce blog. Je voulais surtout parler de réactions telles que celles de Mme Lambert-Lagacé dont parle l'article. A savoir des gens qui s'énervent tout de suite sans avoir lu ni le bouquin (il n'était même pas sorti !) ni les études qui s'y rapportent. Finalement, hérésie n'est pas si mal choisi puisque ce sont des gens qui condamnent sans savoir et sans remettre en cause.

Quant au fait de mélanger débat rigolo et débat plus sérieux, moi, je trouve ça très bien. D'ailleurs, le débat sur les emballages de lait, c'est plutôt dans le post précédent.

Si le sujet du lait était tabou comme tu dis ce serait parce que personne n'oserait rien remettre en question à son propos. Or là ce qu'on fait c'est tout l'inverse. Et je trouve donc ça intéressant.

Maintenant, si vous trouvez que ça casse l'ambiance, on peut aussi tout arrêter. Le but n'était pas d'emmerder le monde, vraiment.

coyote des neiges a dit...

C'est pas parce que c'est bon pour la santé que j'en bois, c'est parce que c'est bon tout court!!!

J'y pense! J'ai fait récemment un post sur les emballages de chips... Viens faire un tour... pour y mettre ton grain de sel (pfouhahaha! je suis trop forte en jeux de mots!!!)

Mireille a dit...

Ouais, enfin...les chips, je sais pas, c'est presque moins excitant que le lait ou les cigarettes! ;)C'est vrai que tu parles des emballages, mais ça dérape tout le temps! ;)

Bon sur Wikipédia qui dit toujours la vérité voilà ce qu'on dit de "Daniel Pinard (1942- ) est un animateur de télévision, un chroniqueur et un écrivain québécois. Il est surtout connu pour les différentes émissions gastronomiques qu'il anime depuis des années à la télévision."

C'est pas un chef, même s'il a fait plusieurs émissions sur la cuisine et écrit des livres de recettes. Il a été invité dernièrement à Tout le monde en parle pour commenter le Guide alimentaire canadien.

Denis LAGARDE a dit...

Conclusion : il y a les pro-laits et les anti-lait.
C'est la vie...
:-{/

bidouille a dit...

salut a tous et salut coyote,

Alors moi je suis francaise et fait partie des intolerantes au lait, ce qui signifie que je suis nauséeuse quand je bois du lait et pas que j'empeche les gens d'en boire chacun bois ce qu'il veux.
Bon la je suis enceinte, et mon doudou il s'inquiete car je ne bois pas de lait, je n'aime pas les yaourts petits suisses et autre fromage blanc bref habituellement ma ration de produit laitier c'est un bon morceau de notre bon vieu camembert qui pu. Sauf que ben enceinte j'ai plus droit de manger du camembert. alors doudou me fait boire du lait au petit dejeuné, resultat cumulé au nausée traditionnelle de la femme enceinte bref je m'en passerai bien.
Pourtant doudou a demandé au gygy pour le lait et celui ci a dit de pas s'inquieter que j'avait pas besoin de boire du lait en plus. toutes facon si je le digere pas les nutriments qui vont avec seront pas digérés. Enfin bon il est tetu et moi j bois mon lait.

Francois et fier de l'Être a dit...

Je sais que vous autres outre-atlantique vous sentez peu concernés par nos problèmes, c'est pourquoi, je n'ai pas trop réagi lorsque vous vous gaussiez de notre consommation d'UHT alors que l'on se déplace pour une baguette mais point pour son litre de lait.
Avez-vous entendu parler de l'ESB, du Prion et toutes les autres "saloperies" qui se trimballent dans le lolo de nos grosses normandes.
Il me semble avoir lu sur ESB-Info que comme pour Tchernobyl, l'ESB se soit arrêté à la frontière entre les Etats-Unis et le Canada, que seulles 9 cas ayent été déclarés et reconnus (dont 5 en 2006 : http://home.hetnet.nl/~mad.cow/landen/canada.htm ). Bien évidemment, les lobbiistes vous diront que nous pouvons tout consommer dans ce cher animale, il suffit de lui ôter les trippes, la langue, les reins, les nerfs, le moue, la cervelle,... et de ne conserver que le muscle. Bonjour le steack.
Le Professeur de Microbiologie Richard Lacey pense que la cause la plus probable de Vache Folle est le cannibalisme auquel on soumet les vaches, se transmettant ultérieurement entre elles et les veaux. Quant à la consommation du lait, il dit que, si le risque de consommer du lait de bêtes infectées semble être moins grand qu'avec la viande, le risque d'infection existe quand même. Vous comprennez pourquoi on le chauffe à très hautes températures.

Mais il n'y a pas que cela :
Le diabète juvénile est une maladie qui afflige des millions de personnes. Le système immunitaire du corps attaque et détruit les cellules qui produisent de l'insuline dans le pancréas, laissant l'organisme incapable sans insuline de transformer le sucre en énergie. Les diabétiques risquent la cécité, les déficiences rénales et les maladies coronariennes, même s'ils reçoivent des injections quotidiennes d'insuline. Mais quel agent provoque cette anomalie du système immunitaire ?


Une étude de la Revue de Médecine de la Nouvelle Angleterre identifie le lait comme élément responsable, ou facteur déclenchant, sur les personnes génétiquement sensibles, dans ce qui semble un étrange cas d'identification erronée. Les médecins ont découvert que les diabétiques ont des niveaux d'anticorps plus élevés que la moyenne réagissant à une protéine du lait appelée "sérum albumine bovin", l'attaquent et la détruisent. Par une coïncidence fatale, une partie de cette protéine est presque identique à une protéine de la superficie des cellules productrices d'insuline. Il résulte, selon cette théorie, que les cellules des personnes sensibles à cette protéine le sont aussi, ceci causant leur autodestruction. Même s'il y a d'autres facteurs : génétiques, environnementaux, chimiques, etc., l'élimination du lait du régime juvénile pourrait diminuer l'incidence dévastatrice de ce type de diabète.

Tara a dit...

géial ton article!Je fais partie des buveurs de lait depuis toujours (35 ans que ça dure!),par litres!!!no problème!!!yeeeeeeeeepeeeeeeeee!!!

coyote des neiges a dit...

Bin oui, c'est pourtant si simple... Enfin quelqu'un qui me comprend!

Ysabeau a dit...

Oh moi je m'en fiche que les autres boivent ou non du lait, tant qu'on ne m'oblige pas à en boire (rien que l'idée me donne la nausée). Ce qui est pénible dans ces histoires ce sont les prosélytes de tout bord. Chacun peut bien faire ce qu'il veut, ce n'est justement pas comme le tabac qui a des répercussions sur la santé des autres alors que le lait non.

Bon petit déjeuner, moi je m'en vais boire mon thé léger et nature. Chacun son truc quoi.

Très intéressante la note sur les poches de lait.

coyote des neiges a dit...

Bin voilà, tu as tout compris...

Fredesk a dit...

En fait, quand on y pense, boire du lait de vache est supposé être fait par des veaux, pas par des humains. C'est peut-être là le problème majeur, non ?

Cela dit, je prends mes céréales avec du lait de vache aussi et je trouve ça bon (mais je sais bien que ce goût m'est venu à force d'en boire, ce n'est pas un truc naturel) et même, parfois, juste un bon grand verre de lait... que c bon ! :)

p.s. Je croyais avoir tout lu de tes écritures... je me rends compte qu'il n'en est rien...

coyote des neiges a dit...

Si l'argument du "c'est naturel" ou "pas naturel" entre en ligne de compte, qu'on fasse d'abord le débat sur le coke ou le pepsi, et qu'on me laisse boire mon lait comme ça me plaît!!!
Avec tout ce que l'humain bouffe et ingurgite, c'est quand même une des choses les plus naturelles...

Fredesk a dit...

fache toi pas là...
:o))

et pis j'argumente pas...

j'ai rien contre le lait, j'en bois.

coyote des neiges a dit...

Je relis mon post et surtout les commentaires, presque 8 ans plus tard, et je me demande pourquoi je n'ai pas commenté, dès le début «COLISSEZ-MOÉ PATIENCE PIS LAISSEZ-MOI BOIRE DU LAIT TRANQUILLE!»

coyote des neiges a dit...

Ah! tout de même! un peu de silence!
Et maintenant, la cerise sur le sundae :
http://lepharmachien.com/lait-poison/