vendredi 29 février 2008

Je l'ai échappé belle!

Dans la saga des aventures de mes poubelles, on peut dire que je viens d'avoir une émotion forte!!!

Pour ceux qui veulent se rafraîchir la mémoire, voici, dans l'ordre, la saga entière des poubelles!

Épisode 1 : Je suis fière de ma poubelle!
Épisode 2 : Le drame!
Épisode 3 : Ça pouvait encore aller pire...
Épisode 4 : Victoire!
Épisode 5 : La malédiction me poursuit jusqu'au bout du monde!
Épisode 6 : Mais tout est bien qui finit bien...

Dans mon rang, les poubelles passent à toutes les deux semaines en hiver. Pas de problèmes pour les odeurs puisque des vidanges à -20°C, ce n'est pas trop odorant... Bien congelées dans mon bac vert en plastique résistant avec couvercle et roues, fourni gracieusement par la municipalité de mon village après une séance du conseil probablement houleuse, suite à certaines mésaventures récurrentes... (attendez je reprends mon souffle!!!)

Bref, disais-je, mes vidanges sont bien à l'abri.

Aujourd'hui est vendredi. Pas n'importe quel vendredi! Le Vendredi des Vidanges.

Comme ça fait deux fois que j'oublie de les sortir (donc un mois et demie), c'est particulièrement important. Une note à mon agenda me rappelle qu'il faut que je les sorte.

Je les sors! Je n'amène pas mon bac vert en plastique résistant à couvercle et à roues car les roues, ça roule mal dans 50 cm de neige. Je sors donc les sacs à poubelles de mon bac-vert-en-plastique-résistant-à-couvercle-et-à-roues, et les dépose au bord de la route. Puis je rentre.

Bien au chaud dans mon bureau, en pantoufles, je m'imagine naïvement que mes poubelles sont en bonne voie d'être ramassées.

Je ne crois pas si bien dire!

J'aperçois, par la fenêtre du bureau, la Machine Grignotteuse de Neige!!! Celle qui a une grosse hélice sur le devant et qui bouffe tout sur son passage! Et mes sacs de poubelles qui sont sur le banc de neige, exposés à la Malédiction ambulante!!!

Je dévale les escaliers à la course, je lance mes pantoufles dans les airs, j'enfile mes bottes, je cours dehors (en petit gilet, par -15°C) et j'arrive juuuuuuste à temps!!! J'ai le temps de mettre mes précieux sacs en sécurité avant qu'ils ne se fassent déchiqueter et que je ne retrouve de la litière de chat usagée partout sur mon terrain!!!



Voilà, j'ai remis mes deux sacs de poubelles sur le beau banc de neige tout carré, et il ne reste plus au camion de poubelles qu'à les ramasser...


Et maintenant, dans deux semaines, il faudra me soumettre de nouveau à ces émotions fortes!!!

14 commentaires:

Anonyme a dit...

C'est cette machine lààààààààà!
c'est celle qui m'a heurté à l'arrêt!!!!!!!!!!!!
poliiiiiiiiiice!

coyote des neiges a dit...

Pauvre Chéri!!!

Beo a dit...

Tu dis pas s'ils ont été bien ramassés tes sacs. Oui???

Que c'est stressant finalement, fiou!

coyote des neiges a dit...

Oui, les poubelles sont passées vers 13h, tu parles d'un stress! Ils sont passés en retard!

En passant, admirez mon entrée, c'est Monsieur Monk qui la dégage!

Beo a dit...

Oui! Moi ça me fait du bien de revoir ton rang tout bien déblayé ;)

Denis a dit...

J'allais demander pourquoi la machine chasse-neige ne asse pas après le ramassage des poubelles, mais peut-être que l'une a besoin de l'autre pour plusde confort.
;-{)

coyote des neiges a dit...

C'est une bonne question... Je la poserai au prochain conseil municipal!

Francois et fier de l'Être a dit...

Quand on vois comme elle recrache sur le côté, fait pas bon se promener sur les trottoirs par chez vous ?

coyote des neiges a dit...

Troittors? Quels trottoirs???

Frédérique a dit...

Tu m'as fait bien rire!!!
Quelle aventure!

Fredesk a dit...

Ce que j'aime d'un texte comme celui-là, c'est qu'on s'y reconnaît. J'ai aussi de telles sueurs et me promène parfois aussi en tenue assez suspecte dans la nuit pour aller porter ou changer de place un bac ou un autre. Parce que ici, ces services ont l'habitude de passer très très tôt le matin. Aussi bien que le bac soit au chemin pendant qu'on dort.

Fredesk a dit...

P.S. Z'ont une jolie couleur tes sacs poubelle :))

Bernie a dit...

Ouff! je me suis bien reconnue là.
Il m'arrive toujours des aventures comme ça, ci fait que mes amis disent de moi que je suis rock and roll.

coyote des neiges a dit...

Le rock'n roll des vidanges dans la rue... (ça ferait un beau titre de chanson pour Plume Latraverse!)