samedi 11 décembre 2004

Les mots pour le dire…

Au MacDo, en France, il y a du nouveau sur leur menu (totalement anglais) : des POTATOES!!! Ça se mange avec de la sauce CREAMY DELUXE, hahahahah!!!

Le MacDo, géant américain qui fait ce qu’il veut dans tous les pays du monde, se moque un peu de sa clientèle en affichant le même menu à Paris que dans n’importe quel village de ruffians du Texas.

Sauf au Québec, où la loi sur l’affichage en français l’oblige à franciser son menu. Point de Chicken Mac Nuggets ou de Fillet-o-Fish pour nous. Nous avons les pépites de poulet et le filet de poisson. Qui, à défaut de plus grande valeur nutritive, possèdent une meilleure valeur étymologique. Servis, si on le désire, au service au volant. Pas au MacDrive!!!

Mais revenons à nos potatoes dans sa sauce creamy deluxe. Ce sont des morceaux de patate rôties avec lesquelles on donne un petit contenant de plastique avec de la sauce crémeuse. J'ai fait remarquer à mon ami autochtone qu'ils auraient pu appeler ça des patates, ou bien des pommes de terres, mais non, ce n'est pas pareil du tout, dit-il, celles-là ne peuvent se nommer autrement que « potatoes », parce qu'elles sont coupées en quartiers et rôties.

Un peu comme le « cake » et les « cookies », qui ne sont ni du gâteau ni des biscuits parce que... c’est pas pareil. Les indigènes trouvent toujours une bonne raison.

Ainsi, la différence entre un « parking » et un « stationnement » (car on voit parfois des affiches qui parlent de « stationnement ») est, semble-t-il, qu’un parking, c’est souterrain, tandis que les stationnements sont en surface. Subtilité. Encore qu’il existe des parkings en surface.

Il y a bien sûr le traditionnel « week-end », qui n’est pas la même chose que « fin de semaine ». La fin de la semaine réfère au vendredi. Bien sûr. Sauf qu’on dit bien « fin DE semaine » et non « fin DE LA semaine », nuance.

Alors qu'à Montréal nous risquons de nous retrouver pris dans les embouteillages pour aller magasiner, surtout la fin de semaine, quand il n’y a de stationnement nulle part, les Français, eux, se retrouvent dans des bouchons en allant faire leur shopping. Surtout le week-end, quand ils ne trouvent pas de parking. C’est quand même plus classe, selon eux!!!

C’est bien là le problème : alors que les Québécois sont vaguement honteux d’utiliser des mots anglais, marque de manque de vocabulaire et d’éducation, les Français, eux, se sentent très « in » en les employant.

Par contre, avouons que les termes « embouteillage » et « bouchon » se valent bien. Ils ont l’avantage de se reférer tous deux à la dive bouteille.

Les courriels et les pourriels sont de bien jolis mots, mais peu utilisés en France. Pourtant, ils permettent toutes les combinaisons pour de nouveaux concepts : des corresponels (à qui l’on écrit au debut via le clavardage, puis qui deviennent graduellement plus assidus dans l’échange épistolaire), jusqu'aux amourels (amoureux que l’on se trouve par Internet dans les multiples sites de rencontres)…

La « glace ». C’est comme ça qu’ils appellent la crème glacée. Sauf que quand on me dit « Mais regarde-toi dans la glace! », j’ai l’air malin à chercher mon reflet dans ma boule de crème glacée à la vanille!

La prononciation prête parfois à confusion. J’entendais quelqu’un à la télé parler des « fruits du péché ». Je croyais qu’il s’agissait d’une émission religieuse dans laquelle un curé hargneux allait vouer aux milles diables et à l’enfer éternel les petits enfants nés hors des liens sacrés du mariage. Pleine de curiosité malsaine, je regarde. Il s’agissait en fait d’une émission de jardinage sur la culture de la pêche. Pfffft.

Dans les émissions culinaires, attention aussi! Quand on vous dit d’ajouter des « pâtes » à l’émincé de veau faisandé dans sa béchamelle fine à l’estragon de bruyère (par exemple), n’allez pas y ajouter des « pattes », ce qui transformerait votre recette sublîme en un ragoût de pattes de cochon, mets qui manque un peu d’élégance.

Tout comme les binnes du Québec, aussi appelées fèves au lard. Et qui deviennent en France le « cassoulet », ce qui fait tout de même moins rustaud! Surtout avec l’appellation contrôlée de Castelnaudary, petit village du Sud, qui a eu le génie
d’encanner ses binnes et de les vendre dans toute la France comme si c’était le raffinement suprême, après les truffes et le caviar.

J’imagine que je pourrai revenir dans mon village du Bas-du-Fleuve, et faire de la publicité pour ma propre spécialité culinaire, sous une appellation contrôlée : les « carrés aux Rice Krispies de Sainte-Trinité-de-la-Rédemption». Je pourrais les vendre à prix fou dans toute la France à mon retour!

Bientôt les touristes français dédaigneront le sirop d’érable vendu dans les boutiques hors taxes des aéroports de Montréal, et reviendront avec des kilos de carrés aux rice krispies dans leurs bagages!!!

11 commentaires:

frenchdude a dit...

Quelle rage, dans tes posts...

A propos d'un malentendu que tu sembles commettre souvent: sens populaires de...

Stationnement: Arrêt d'un véhicule pour une durée plus ou moins longue.

Parking: Emplacement affecté au stationnement (voir plus haut) des véhicules automobiles.

Utiliser 'stationnement' pour ces deux sens n'est pas forcement plus justifiable qu'utiliser 'glace' pour 'miroir' et 'creme glacee' (traduction directe de l'anglais?).

M'enfin tu as le droit de te foutre des Francais -- ca ne paiera pas pour tout la condescendance que nous avons generalement pour les Quebecois. (En gros, nous les aimons que s'ils chantent ou font les bouffons a la tele).

coyote des neiges a dit...

Quelle rage, dans ton commentaire!

Ça justifierait l’opinion qu’a le reste du monde des Français, mais heureusement la plupart des Français semblent avoir un peu le sens de l’humour. Mais continue à faire le bouffon dans ton blogue, on t’aime bien comme ça. En gros. Essaie aussi de chanter, ça pourrait t’aider.

À propos d’un malentendu que tu sembles commettre : « toute » s’accorde en genre et en nombre avec le mot auquel il se rapporte.

e-diote a dit...

A te lire, French Dude, je me pose une question : Serait-ce que la nationalité française confère, seule, le droit à la critique et rende celle-ci légitime ?

frenchdude a dit...

Il y a peut-etre un malentendu. Je me moquais des Francais et de leur arrogance vis-a-vis des Quebecois. Le fait que vous me sautez dessus comme ca montre a quel point la tension est forte.

Je suis entierement d'accord que les francais sont arrogants, et je crois que sur mon blog j'essaie d'exorciser ce point.

Je voulais juste dire que quitte a casser du Francais, autant le faire avec humour et sans trop de malentendus. Et surtout, commencer par une auto-critique.

C'est tout ce que j'avais a dire... je ne reposterais plus ici pour eviter tout emballement.

coyote des neiges a dit...

Le premier malentendu, c’est de voir de la rage dans mon blogue.

bennyben a dit...

Je passe par la et je lis ton post, je suis francais donc je trouve ca drole :)

Je suis d'accord qu'en general nous prenons les termes anglais comme faisant 'classe', ou plutot 'in'.
Par contre, j'estime qu'il faut un peu plus d ouverture d'esprit et ne pas juger, il y a des differences entre le Quebec et la France, c'est pas l'un ou l'autre qui a raison. Chacun a ses differences, il faut les garder et ca sert a rien de les critiquer.

Aussi, dans chaque pays, chacun aime certaines langues. En italie, le francais fait classe et le portugais fait 'chanté'. En anglais (americain), le francais fait classe aussi, fait 'in'. Et je suis sur que tu peux trouver en Mongolie du sud des gens qui trouvent que le Slovene fait super classe :)

a+
Benoit

coyote des neiges a dit...

Je n'ai pas la prétention de porter un jugement impartial, au contraire, l'esprit de mon blogue est de souligner ce qui paraît normal pour certains, mais absurde pour d'autres...
Parfois je vise les coutumes françaises vu par les yeux québécois, parfois j'explique les particularités québécoises aux lecteurs français...
J'ai la chance de vivre un peu dans chaque endroit, je me mets dans la peau des uns et des autres...

Fredesk a dit...

Eh bien... je proteste !

Je vous dirai pas pourquoi, ça serait trop long, n'est-ce pas... et pis... la madame là... elle est chez elle dans son blogue et si elle a le goût de parler des passages français en comparaisons des autoroutes à quatre voies que sont les rues de nos villages, elle en a le droit !

:o)

Leila a dit...

Bonjour a tous.
Je ne pense pas être au meme niveau que vous, car en effet je n'ai que 17 ans. Je cherchais la recette de la délicieuse Sauce Creamy Deluxe (ou creme blanche) et je "surfais" ou "naviguais" en quelques sortes sur ce blog. J'avoue que ça m'a fait sourire de lire l'article étant donné que je suis française, j'ai bien aimé. C'est vrai, moi-même quand j'introduis des mots anglais dans mes phrases, ça fait plus "in". J'aime bien, mais après tout, chacun a sa vision sur cette chose. Encore merci pour la recette.

coyote des neiges a dit...

Contente que tu aies trouvé ma recette (un peu inventée...), qui est sur mon blogue poêle au nez!

passantine a dit...

Menu de McDo en francais ou en anglais,c'est chou vert et vert chou =Immangeable.