mardi 7 février 2006

ALLEZ, ALLEZ, ALLEZ!

Non, nous ne sommes pas dans un stade à écouter un match de foot...

«ALLEZ, ALLEZ, ALLEZ!»
C'est le cri du marchand de légumes dans le marché!

Ajoutez à ça le «10 EUROS PIECE, 10 EUROS!!!» du marchant de pantalons, le «IL EST BOOOOOOOOO, MON POISSON, IL EST BOOOOOOOOOOO!» du poissonnier, le brouhaha de la foule, les sirènes de police dans la rue et les klaxons des conducteurs en colère parce qu'il n'y a plus de place pour se stationner ou sortir du stationnement...


20060108_01 marché
Envoyé à l'origine par coyotedesneiges
Pour ceux qui ne peuvent voir le vidéo, c'est ma ballade au travers du marché d'Argenteuil. On ne voit que des derrières qui défilent, car il me fallait tenir ma caméra à hauteur de bédaine, discrètement. Ça donne tout de même un aperçu de la foule, de l'agoraphobie, et surtout, ça donne le son. Quoique des marchands de poisson, c'est comme des enfants : quand on est en train de filmer leurs mignons gazouillis, ils cessent immédiatement.

Et pourtant! Je n'exagère pas! À ma première visite d'un marché français, j'ai sursauté en passant devant l'étalage de tomates (je me souviens précisément que c'étaient des tomates!). J'avais entendu mon premier cri de maraîcher en direct! Je regardais autour de moi, gênée pour lui, en me disant : «Le pauvre homme, ce doit être l'idiot du village...»

Mais personne ne semblait ému. Puis les autres marchands lui emboîtaient non pas le pas, mais la voix. Étais-je tombée sur un village de demeurés??? J'ai fini par comprendre que la coutume en France veut que le marchand tente d'attirer la clientèle de cette façon, en criant plus fort que son voisin.

Mais je ne peux me départir de la sensation d'évoluer dans une bande dessinée. Je vois presque les phylactères au-dessus des personnages, et je m'attends toujours à ce que le marchand d'enclumes lance un poisson à la tête du marchand de poisson.

Imaginez, amis Québécois, qu'un olibrius se mette à hurler, au marché Atwater, mettons, qu'il est frais, son poisson, qu'il est frais!!! Imaginez les regards interloqués de la foule, les regards courroucés des voisins d'étal, l'incompréhension des gens en général. La SQ (Sécurité du Québec) viendrait discrètement se poster à proximité, avec les pulvérisateurs au poivre prêts à servir, matraque à la main pour contenir l'émeute, et walkie-talkie en stand-by pour appeler les hélicos en renfort, au cas où!

Quelque part sur les Plaines d'Abraham, aurions-nous perdu notre faculté d'extraversion? L'envahisseur nous aurait-il contaminé avec son flegme tout britannique?

Pas tout à fait car...


Pratique de hockey
Vidéo envoyée par coyotedesneiges

15 commentaires:

Francois et fier de l'Être a dit...

Je m'étonne : Comment faites vous dans ce cas pour savoir si le poisson est frais ? J'espère que tu ne glisse pas un doigt dans l'ouie. Imagine l'état du poisson après ces traitements. Il me semble plus convenable de crier-jurer de son état.
Quand à la pratique du Hockey, peut-être n'as tu jamais senti les gradins en béton du coliséum amiennois trembler d'excitation. On n'a l'impression d'être assis au dessus d'un couloir de métro.
Bon, il n'empêche que le bruit qui nous assaillent est le pire des fléau de la vie communautaire.
Bises.
P.S.: Il était frais au moins?

shandara a dit...

Ah les marchés et les foules... j'évite autant que je peux !

En tout cas, merci pour la joute de hockey, c'est le fun d'entendre l'accent du coin ! :)

Beo a dit...

On peut toujours constater de visu ou au pif François pour savoir si c'est frais parce que moi: je vais pas me fier à la criée du vendeur pour ça!

J'imagine mal ces criés au marché Jean-Talon car: j'ai l'impression que par réflexes on irait acheté au vendeur silencieux :-D

Peire de St Nizier a dit...

oh Coyote, va visiter les marchés de Provence, va à Marseille écouter les poissonnières ou les charcutiers, c'est encore plus coloré. Nous autres gens du Sud, ça nous semble tellement normal que nous ne l'entendons plus. Alors, diras-tu pourquoi continuent-ils à crier ainsi? C'est juste pour le plaisir et l'étonnement des étragers!!!

Gerdel a dit...

Eh bien, j'ai à maintes reprises discuté hockey dans mon blogue, avec une pointe d'amusement. Cela amuse beaucoup les européens!

Anonyme a dit...

test

Caius a dit...

Coyotte: Tu prétends ne pas connaitre Tati, et tu nous refais un remake de la scène du marché dans "Mon oncle", avec la caméra au niveau des cabas......

Utilisateur anonyme: c'est bon, vous n'avez pas le Sida.

coyote des neiges a dit...

Caïus : je suis un génie inné, pas besoin de copier, ça sort tout seul! (PS excellent diagnostic pour utilisateur anonyme!!!)

Gerdel : oui, et je crois que le hockey est amusant mais le spectacle est dans les gradins, pas sur la glace.

Peire : à ma prochaine visite dans le sud, tu peux être sûr que je vais suivre ton conseil, peuchèreu!

Béo : oui, la noblesse du silence m'a toujours attirée.

Shandara : c'était en direct de Sayabec!

François : il est TOUJOURS frais, le poisson, ici! Il arrive direct de l'usine Tricatel, par char à boeufs!

julie70 a dit...

D'abord, ton reportage est savoureux, et on voit ici là aussi des images, mais l'image et son ensemble, fantastique "goût" de façon de vendre dans les pays de "sud" et le marché d'Argenteuil centre en est une exemple, quand on regarde bien, tant les vendeurs que les acheteurs.

Ben oui, il faudra aller dans une marché de sud, Peire, mais où? A Aix il n'ont pas "crié" mais c'est vrai, que le jour où j'y étais il n'y avait pas de foule non plus.

Mais, je crois, que tu aurais dû laisser le hockey pour une autre jour... où était-ce pour faire une paralel? A moi, il m'a appris à ne plus mettre deux vidéos en meme temps dans le mien.

Beo a dit...

C'est maintenant que tu le dis? Qu'est-ce que tu foutais à Sayabec???

Je reconnais mes beaux gradins bleus, que j'ai habité juste pour les spectacles de patinage artistique par contre ;-D

waldo a dit...

ben quoi ? y sont bien nos marchés... bon, les marchés du Sud, bien, très bien... mais va essayer ceux du Pas de Calais... avec l'accent du Nord... ben là, je crois que tu vas pas tout comprendre !!!
en tout cas, c assez représentatif et euh, sont pas tristes les marchés canadiens ???

Beo a dit...

Meuh non! Sont pas tristes! Sont net, efficaces, joviaux, sans excès ;-D

Toni0 a dit...

Ben justement, moi, j'ai à peu près les mêmes souvenirs du marché Jean Talon, un certain mois d'aout, à les en croire ils ont tous le meilleur blé d'inde et le font savoir bien fort !

Papilles et Pupilles a dit...

Les canadiens devraient lire Asterix. Ils sauraient pourquoi il faut dire que son poisson est frais ;)

Fredesk a dit...

De toute façon : doit-on toujours croire les marchands ? Ils disent toujours que leur marchandise est la meilleure et la moins chère mais... il y en a de la toute pareille dans l'étal voisin et des fois c'est moins cher chez le voisin. Donc... Ça serait drôle des crieurs comme ça au Super C ou au Maxi... Y s'égosilleraient en vain, les grands édifices ont dorénavant des matériaux qui absorbent le son. :o))