samedi 4 février 2006

Visite à Québec, suite : l'hôtel

Le premier hôtel nous est imposé, puisqu'il s'agit d'un party de groupe qui a lieu là. Il est à Sainte-Foy, en banlieue de Québec. Soit-disant desservi par les autobus de la ville de Québec, mais 30 minutes d'attente quand il fait -15°C, ça donne envie d'aller chercher son char dans le stationnement de l'hôtel pour l'amener en ville. Ce que nous avons fait, économisant ainsi 3$ (voir les aventures du carnaval, dans le post précédent). Le transport en commun, un choix de société. Ouais.

En parcourant le répertoire de l’hôtel, on peut lire que toute disparition d’équipement sera chargée sur la carte de crédit du client. Suit une liste de prix :
  • Débarbouillette : 5 $
  • Serviette à main : 15 $
  • Grande serviette : 25 $
  • Ampoule torsadée : 30 $
  • Oreiller : 30 $
  • Couette : 100 $
  • Sucrier : 10 $
  • Répertoire de l’hôtel : 75 $ (Qui aurait l’idée saugrenue de voler le répertoire de l’hôtel??? Son évaluation monétaire me paraît drôlement surestimée!)
Et on peut lire, sous cette liste de prix «Veuillez prendre note que des modifications peuvent être apportées à nos prix et services sans préavis.»

De quoi paranoyer! Nous surveillons jalousement tout visiteur de notre chambre, de peur qu’ils ne partent avec l’argenterie!!!

Les oreillers sont confortables. Nous envisageons un instant, pour 30 $, d’en faire l’acquisition. Seul l’espace disponible dans nos bagages nous retient. Nous devons faire attention pour ne pas partir avec la couette par distraction! Ça risque de nous coûter cher!!! Ils ne disent pas combien coûte la machine à café et le fer à repasser… Pour le séchoir à cheveux, pas de problème, il est vissé dans le mur.

Ce règlement est tout de même un peu inquiétant. Si j’utilise le bonnet de bain, me chargera-t-on? Si je pars avec la petite bouteille de shampoing, débitera-t-on ma carte de crédit???

L’hôtel offre une connexion internet. Joie! La haute vitesse pour 10 $ par jour… Ah bon. Et le «jour» commence à 13h, même si on n’a la chambre qu’à partir de 16h, et se termine à 12h59, même si on doit quitter la chambre à midi. Même en restant 2 nuits à l’hôtel, pour 10 $, on ne bénéficie jamais du 24 heures promis. Il y a quelque chose qui cloche dans leurs mathématiques...

Alternative : l’internet basse vitesse gratuite. Gratuite, dites-vous? Attention, chaque fois qu’on se connecte (ou plutôt pour chaque tentative de connexion), des frais de 75¢ sont chargés. Ensuite, on vous demande de signaler le numéro de votre fournisseur internet. Le mien est à Rimouski. Des frais d’interurbain vont s’appliquer… Je crois que nous allons oublier l’internet pour l’instant. Je suis pauvre et radine.

Si vous voulez appeler le 911 (numéro d’urgence), des frais de 75¢ seront prélevés. pourvu qu'il n'y ait pas le feu!

Deux types de chambres étaient disponibles : avec vue sur la cour intérieure, et avec vue sur «l'extérieur», nous dit-on, semblant impliquer que la vue extérieure est poche et que tout client «in» va opter pour une vue sur le paradis artificiel composé de palmiers en plastiques et vue sur la piscine intérieure. Les prix s'en ressentent aussi!

Puisque je suis pauvre et radine (une combinaison gagnante!) j'avais opté pour la vue extérieure. Les avantages sautent immédiatement aux yeux : le matin, en ouvrant les rideaux, on voit quelle température il fait! Le soir en se couchant, unn stationnement extérieur à Sainte-Foy est drôlement plus silencieux qu'un amphithéatre où les échos des fêtards qui plongent tout habillés dans la piscine se répercutent à l'infini sur les parois immenses des baies vitrées des malheureux qui ont leur chambre là. Bien sûr, une chambre donnant sur l'intérieur permet d'ouvrir sa fenêtre même par -15°C dehors. Vous aurez alors le privilège de dormir dans une atmosphère chlorée, avec les échos mentionnés plus haut amplifiés au centuple.

Et c'est au second hôtel que nous pouvons enfin nous connecter en haute vitesse gratuitement, envoyer des photos, poster un article, et consulter la météo d'environnement canada, l'Officielle. Tempête de neige à l'horizon. Tant pis, nous partons pour Montréal le lendemain! Mon char, c'est pas une moumounne! Il passera!

6 commentaires:

Waalka a dit...

Ha c'est là que tu es partie, au Carnaval de Québec! :) Pour ça qu'on te voit plus sur les forums...enfin, un forum que je fréquente là! ;)

À Montréal, tu auras pas de tempête de neige...de la pluie peut-être!

Bon séjour! :)

coyote des neiges a dit...

Puisque je n'ai pas pu poster à Montréal, je poste ceci en étant déjà revenue chez moi! Voilà pourquoi je peux affirmer sans crainte que mon char va passer!

Valérie a dit...

une débarbouillette c'est un gant de toilette ? En tout cas c'est mignon.

coyote des neiges a dit...

C'est l'équivalent mais il est constitué d'un simple carré. Ce n'est pas une mitaine de toilette (et non pas un «gant» puisque le vôtre n'a pas de doigts).

Beo a dit...

Je crois bien que les prix sont gonflés durant la période du Carnaval non? Sinon en Suisse on dit lingette pour débarbouillette, he he!

Gerdel a dit...

Un peu "cheap", cet hôtel!
À propos, il s'agit de quel hôtel? Je suis vraiment intriguée!

Anne (Gerdel)
Sainte-Foy