dimanche 5 février 2006

La galette des rois

Bien qu'un peu décalée, je ne pouvais passer sous silence la période des Rois, à la source d'une coutume inconnue au Québec, mais généralisée en France.

Tout le monde connaît les rois mages. Balthazar, Melchior et l'autre, dont on ne se rappelle jamais du nom, sont connus comme Barabas dans la Passion. À part d'amener l'or, la myrrhe et l'encens au ti-Jésus, ils sont à l'origine d'une coutume charmante. Oui, car dans le petit bled où j'étais, en France, depuis plus d'un mois, dans toutes les pâtisseries et les Intermarchés, nous avions des Galettes des Rois!

La coutume veut qu'on sépare cette galette en autant de portions que de convives (étonnant, non?), dans le but de trouver un morceau de céramique (qu'on appelle «fève») qui est caché dedans. Et ce, sans se casser les dents. On retrouve de véritables petites horreurs, dans ces galettes...


Voyez plutôt ma collection...


Donc, dans la galette, il y a une fève, et une seule. Celui qui la pogne dans sa part devient le roi ou la reine. Car la galette est vendue avec une couronne, souvent dorée, ornée de fleurs de lys, vestige des royalistes d'antan, et non pas hommage à la nation québécoise.

Ici, nous avons une heureuse gagnante (qui désire garder l'anonymat) porteuse de la fameuse couronne et qui peut mordre à belles dents dans ce qui reste de sa portion, puisque la fève en a été retirée.


Et cette galette, c'est quoi? Attention, ce n'est pas n'importe quoi : il s'agit d'une pâte feuilletée avec de la frangipane dedans. De la pâte d'amande! Je deviens folle à l'idée de la pâte d'amande!!! Cette denrée si rare chez nous, qui coûte la peau des fesses, est généreusement étalée à l'intérieur de la galette! Le pauvre qui pogne la fève voit sa ration de pâte d'amande diminuée par la présence de ce corps étranger. Un peu comme les serviettes qu'on retrouvait autrefois en prime dans les boîtes de savon à lessive. Il ne restait plus beaucoup de savon dans la boîte pour faire son lavage.



C'est ainsi que, sous prétexte que ce n'est pas moi qui avais gagné la fève, je retournais tous les jours à la pâtisserie du coin pour aller chercher une nouvelle galette. Inquiète de la disparition des stocks, je me suis informée à la pâtissière jusqu'à quand elle préparerait des galettes. Encore une fois, j'ai eu droit au regard de celle qui s'adresse à une demeurée et elle m'a répondu : «Mais... Tout le mois de janvier, VOYONS, (conasse)

Je n'ai pas été reine cette année, mais j'ai mangé de la galette jusque dans l'avion de mon retour au Québec!!!



Ah! Gaspard. C'est Gaspard, le nom du troisième type.

13 commentaires:

Shandara a dit...

ahhh la frangipane, je saute dessus itou dès que je vois une galette (ou deux ou trois)...

Au NB, on fêtait les rois avec un gâteau et une bine :)

Denis LAGARDE a dit...

Dans ma région d'origine (le Poitou-Charentes, mes parents sont à Cognac), la tradition n'est pas la galette des rois, mais la couronne des rois : c'est de la brioche en forme de couronne avec des fruits confits dessus pour faire comme des joyaux. Je prefere à la galette...

Beo a dit...

Oh que ça doit être bon Denis!

Chez moi y avait la bine et la fève pour avoir le couple royal! HIhiihihii! Ici: c'est un petit bidule minuscule en plastique blanc. Et pas de frangipane à ce que je sache, bou ou ouh...

waldo a dit...

ooooooooooohhh que je rigole, tes récits me remplissent de bonne humeur..
quand tu le souhaites, et comme tu adores ça, quelque soit le mois, je veux bien t'envoyer une bonne galette réalisée par mes petites main (je reste modeste mais elle est super bonne...)
vivment que je te lise à nouveau,
waldo (du forum caverne de mumu !)

Tagmata a dit...

Cette année j'ai eu de la chance puisque je suis tombé sur deux fèves ! En effet, nous étions nombreux et il a fallu plusieurs galettes. Comment ça "tu as donc mangé plusieurs part" ? Peut-être bien... je ne me rappelle plus... :)

coyote des neiges a dit...

Les fruits confits sont mon péché mignon avec la pâte d'amandes...

Waldo, je retourne en France au printemps, alors prépare ta galette!!!

Tagmata, tu triiiiiiches!

waldo a dit...

ok, tu me dis la date... tu me dis où... et je te l'amène !!! (euh, en Ile de France... plus loin ça risque d'être embêtant !! mais la poste est là !!!) pari tenu

mercotte a dit...

Ah tu me fais toujours rire autant ! surtout quand tu dis qu'il y a des horreurs dans la galette, je suis d'accord à 110%
Ah bon, c'est rare la frangipane au froid pays , consoles toi c'est hyper calorique, mais qu'est ce que c'est bon quand même

Francois et fier de l'Être a dit...

La patissière ne t'as pas dit que les 11 autres mois, il y a le pithivier.
Tu n'as pas parlé du détail qu'une pauvre radine ne peut ignorer : Le Roi ou la Reine désgné(e) par le sort doit apporter le champagne tandis que son conjoint fictif se charge de la galette. Ainsi durant tout le mois de Janvier l'on s'empiffre. Après un décembre chargé, il ne faut pas s'attendre à un maigre février (Chandeleur & crêpes).
Bon, je vais me mettre au régime.

julie70 a dit...

pas des galettes à Quebec? ici il y en a encore

Beo a dit...

C'est fou, aujourd'hui j'ai vu ce genre de santons de galettes mais ils étaient plus jolis! Encore plus fou: ça décorait un département relié au Québec à la boîte où je travaillais.

Drapeau du Québec, autocollants du Canada, guide touristique de Montréal, tasse à café de Montréal! Hihhihi!

Aucuns compatriotes en vue ce coup-ci, snif!

Pique a dit...

Si mes souvenirs sont bons (et j'en ai pas fait depuis longtemps ...) c'est pas de la pâte d'amande dans la galette des rois ! Mais de la crème d'amande non ? Quoique ... ptetre qu'au québec vous appelez ça la pate d'amande ?

coyote des neiges a dit...

De la pâte ou de la crème, peu importe, c'est des amandes éfouérées... Non, nous, on ne fait pas de différence. Mais tu peux m'envoyer un échantillon de tout ça pour que j'apprenne!!!