vendredi 14 avril 2006

Je fais mon lavage

Nous avons une nouvelle machine à laver!!!

Toute neuve, toute parisienne, pleine de pitons, avec un beau livre d'instructions en 8 langues, qui comporte plein de symboles cabalistiques qui pourraient servir de pierre de rosette à un égyptologue en mal de découvertes...


Le bouton de gauche est le démarrage. Suit l'option trempage. Utile pour rallonger la durée de la lessive de 120 minutes à 180 minutes. Puis, suit le bouton d'annulation d'essorage (pour être bien certain que le linge sera dégoulinant et qu'il prendra une éternité à sécher) . Le bouton de droite sert à réduire la vitesse d'essorage de 1100 rpm à 600 rpm. Utile si on se rend compte qu'à 1100 rpm la machine vibre tellement qu'on a l'impression que le linge va sortir tout seul sur le balcon.


Simpliste? Pas tant que ça. Si on lit les instructions, il est indiqué, par exemple, qu'on doit appuyer sur le 3e bouton pour annuler l'essorage. J'appuie et le bouton renfonce. J'appuie encore et le bouton ressort, avec la bande rouge visible. Doit-on considérer qu'avec la bande rouge le bouton est actionné, donc l'essorage annulé, ou bien la bande rouge représente-t-elle le non fonctionnement de l'option non-essorage???

Il y a ensuite deux roulettes. L'une détermine le temps de séchage (oui, car la machine a une sécheuse intégrée). Le principe de fonctionnement de la sécheuse est de chauffer l'air propulsé dans la machine à l'aide d'un élément chauffant, puis de condenser les vapeurs d'eau expulsées grâce à la circulation d'eau de la ville qu'on paie à prix d'or parce que, bon sang, on n'est pas au Québec ici. Bravo pour l'économie!

La seconde roulette permet de sélectionner un nombre incalculables de programmes complexes. Ça va de «lessive à 40° avec pré-lavage cycle délicat avec option anti-plis sans agent de blanchiement» à «lessive modérément salie, à 30° sans pré-lavage et assouplisseur textile intégré après l'essorage à vitesse modérée», en passant par «lessive à 90° pour linge extêmement dégueulasse avec trempage initial, pré-lavage, double rinçage suivi d'essorage à vitesse grand V».

Nous avons mis, pour tester, quelques serviettes, des torchons, un peu de savon et bingo, c'est parti!

Chéri, fier de son achat, s'installe pour observer. Oui, croyez le ou non, il est resté 120 minutes devant la laveuse, les yeux rivés sur le hublot, obnubilé par le moindre mouvement du tambour ou de la roulette.


Au début, l'eau entre au compte-gouttes. Le tambour tourne un peu. S'arrête. Repart. Encore quelques centilitres d'eau entrent. Zou. La machine arrête un peu. Repart dans l'autre sens à la vitesse d'un escargot au galop.

Au bout de 15 minutes laborieuses, les serviettes ne sont que partiellement mouillées. Je m'énerve un peu. Chéri m'explique que la machine est respectueuse du linge et économe en terme d'énergie.

Je n'appelle plus ça de l'énergie mais de la léthargie! Pas étonnant que le cycle dure si longtemps! Sur les deux heures que dure le cycle, la machine doit bien s'accorder 15 minutes de pause, puis 45 minutes de réflexion respectueuse, 30 minutes de recueillement pour bien imbiber le linge, et parfois elle tourne un peu, pour justifier son appellation...

Économie d'énergie??? Combien ça doit prendre d'énergie pour démarrer et arrêter le moteur à toutes les 45 secondes??? Naturellement, l'eau chaude vient d'un élément interne à la machine. Donc même si, en bon parano écolo, on a réglé le ballon d'eau chaude en position automatique (fonctionnement de nuit seulement, donc en heures creuses), l'élément chauffant va tout de même blaster ses kilowatts à tous vents.

Il se passe bien une heure avant que quelque chose d'intéressant ne se passe.

Mais Chéri, fan des séries de télé-réalité, a de la patience pour regarder un écran. Et commenter.

«Tiens, un peu de mousse!» «Oooooh, viens voir, la roulette tourne un peu...» «Ah oui, tu vois, ça respecte vachement le linge!»


Je ne sais pas pourquoi, mais je m'ennuie de ma bonne vieille laveuse nord-américaine, avec chargement sur le dessus : je mets le linge dedans, un peu de savon, j'appuie sur le bouton et au bout de 20 minutes tout est terminé!

14 commentaires:

waldo a dit...

ouaaaaaah elle est belle ta laveuse (ici on aurait dit un lave-linge mais bon... on te pardonne !!!)

en attendant, c un bon programme quand y'a rien à la télé !!!

Francois et fier de l'Être a dit...

Pas la peine d'en poster le mode d'emploi, Dine est revenue (avec des lingettes "decolor stop", il parait que mes chaussettes redeviendrons blanche.)

France a dit...

Félicitations pour ton nouveau joujou... héhéhé...

Et puisque tu parles de ton sport favori, puis-je ici même révéler que j'ai pensé à toi jeudi matin, heure du Québec, alors qu'on annonçait en grandes pompes l'exposition de cordes à linge aux Iles de la Madeleine? Oui-oui! - je veux dire si-si! Exposition Grand Public ET exposition artistique, qui alliera formes et couleurs en une orgie d'inspiration que toutes les ménagères éconôômes mais soucieuses de leur réputation se pitcheront pour imiter.

Je suis sûre que tu t'en pèleras les poils à la moulinette à persil d'avoir raté ça. :)

coyote des neiges a dit...

Après le festival du lancer de la botte à Saint-Ouin sur Iton, voilà que je vais aussi rater le festival des cordes à linge des îles de la Madeleine!!!
Mais c'est pas possible! C'est une conspiration internationale!!!

Caius a dit...

Ha ha ha ! 2 heures pour laver 3 ou 4 serviettes.

Faudrait faire un CPE pour les machines à laver...........

dieudeschats a dit...

T'as l'air d'avoir tiré le gros lot, c'est mon chat Virgule qui apprécierait dis donc ! 2h de bonheur :)

Fanfreluche a dit...

Ah tiens, moi aussi, des fois je regrette la bonne vieille (pourquoi vieille ? même les nouvelles sont encore comme ça) machine nord-américaine qui lave en 20 minutes et encore, moi j'ai trois enfants et un mari, donc à coups de deux heures la "brassée" on peut dire que c'est mon activité principale, le lavage (même si je ne reste pas plantée devant la machine en marche). Je ne saurais dire si le linge se sent plus respecté, mais chose certaine, il faut bien admettre qu'à la longue sur le blanc notamment, ça se voit que c'est mieux lavé. Mais peut-être est-ce aussi à cause des cochonneries non biodégradables et hautement allergènes que contient certainement le savon.

Soupir a dit...

Ah ! Et moi qui rêve d'une laveuse rechargeable par le devant... Parce que la bonne vieille laveuse chargeable par le haut...ben stie...j'suis trop petite et je tombe presque dedans pour la vider. Alors vivement la prochaine laveuse à hublot...

Bisous en passant rapidement ma tchite Coyote ! Ne change surtout pas. Tu me fais toujours trop rigoler...

Soupir XXXXXXXXX

liane a dit...

ben dit donc je n' aurais jamais pensé qu 'une machine à laver
puisse être sujet à une analyse aussi profonde.
faut vraiment que je sorte du patch moi hi! hi! hi!

coromania a dit...

j'en ai des deux jambes "sciées"...
Tu nous donnes ici une vue très détaillée, très explicite du fonctionnement de ton "engin" lave-linge-chargement par le devant. C'est comme si on y était. Passionnant!
Par contre je ne sais vraiment pas si je ferais comme ton chéri.
J'aime trop m'absorber dans un bon livre pour ça... Enfin...je ne me mouille pas trop et je te laisse "mousser" la publicité de cette machine laveuse-sécheuse.

P.S. je ne verrai plus jamais une "crotte de chien" de la même façon. Je traînerai mon appareil-photo à la recherche de la "perle rare".

coyote des neiges a dit...

Coromania : j'attends tes photos pour ajouter à mon post!

julie70 a dit...

J'ai acheté mon lave linge à cause des instructions simples, mais jamais je n'ai pu inregistrer avec mon magnéto et ses instructions cabalistiques!

coyote des neiges a dit...

C'est pas moi qui ai choisi cet engin du diâââble malheureusement...

le marseillais a dit...

Cet article me fait sourire, car j'ai lu il y a quelques minutes un autre article d'un expatrié français au Quebec, qui regrettait justement les machines européennes: celles d'ici lavent bien mieux les traces de toutes sortes, bien qu'elles y mettent le temps. ;-)
Qu'ils sont râleurs ces francais, et heureusement! xD

Il a peut-être eu affaire à une machine de pressing antique, le keum...