jeudi 5 octobre 2006

Visitons Paris avec Coyote

Après la visite touristique du parc de la Gaspésie, des baleines de la côte nord, du stade de Montréal, je me devais de vous faire visiter Paris! Je sais, nous l'avons déjà fait...

Mais attention, Paris ballade à pieds, du sud au nord! Nous avons déjà vu en profondeur les catacombes, l'arc de Triomphe, la tour Eiffel...

Paris, j'en ai déjà parlé, est une ville en forme de colimaçon, dont les quartiers, nommés «arrondissements» sont numérotés dans le sens horaire, à partir d'un centre. C'est simple, mais il faut le savoir. Les rues sont orientées de façon aléatoire, nord-nord-ouest, sud-est-est, en rond, en étoile, en carré, en quiquonce, bref, c'est un peu n'importe quoi. C'est pourquoi il nous faut un Plan!

Appareil photo à la main, Petit Plan dans l'autre, oui, j'avais l'air de la Touriste par excellence. Mais pour mes Lecteurs, je suis prête à toutes les bassesses.

Sur les conseils d'un autre petit livre touristique, Paris Buissonnier, j'amorce mon périple pédestre par le sud. Je lâche le Paris Buissonnier pour me contenter de mon jugement et du Petit Plan. J'ai repéré, dans le quartier de Bercy (le 12e), une allée verte, appelée «promenade plantée».

Pour y arriver, je dois passer sous les voies ferrées de la Gare de Lyon. Rien de transcendant à date...


Mais enfin, grâce à mon Petit Plan sur lequel est indiqué les espaces verts, je trouve l'escalier caché qui descend (verticalement) à cette promenade, qui monte (latitudement) vers le nord-ouest.


D'abord au niveau du sol, on monte bientôt, en passant sur une passerelle...




La passerelle nous fait passer au-dessus d'une sorte de cratère, où gisent des corps plus ou moins amorphes.


Ici, attention! Je me trompe et je descends des escaliers...

...qui me permettent de voir que la promenade plantée continue vers le haut, au-dessus de la rue Daumesnil...


Je remonte donc les escaliers, pour voir ce petit couloir vert hors du temps.

Et le suivre...

...longtemps...


...jusqu'au bout. Me revoici donc dans la rue (on voit la promenade au-dessus des arches).


C'est ici que commence le périple «monuments». J'ai débouché non loin du canal Saint Martin, au bout duquel se trouve la colonne de juillet, située à l'ancien emplacement de la Bastille (qui n'est plus là car il paraît qu'on l'a prise et que ça ira, ça ira, ça ira...)


En s'approchant, on voit que le canal Saint-Martin est surmonté d'un pont. Sur ce pont, passe le métro.


C'est la station Bastille! (Décidément, ça leur manque!) Voici justement, quelle coincidence, le métro qui arrive!


Ici, gros plan sur le conducteur. On n'est pas sur la ligne 14, où le métro est automatique et où on n'a pas de conducteur...


La colonne est assez monumentale (j'ai dû mettre mon appareil photo en diagonale pour la faire rentrer au complet...)


Saviez-vous que les lignes sur le pavé de la place de la Bastille représentent l'ancien emplacement de la Bastille (qui a été prise etc... aux aaaaarmes etc...)? Encore une chose que seuls les Vrais Parigots (comme moi... huhu) savent, et qui ne se transmet que de bouche de clavier à oreille d'écran.


Juste quelques rues à l'ouest on trouve la place des Vosges (l'avantage du blogue est que je n'ai pas besoin de prononcer ce mot et ainsi je n'ai pas trop l'air épais...).


On avance, on avance...

(On croise le camion de poubelles que je n'ai pu m'empêcher de photographier, à la grande hilarité de l'éboueur qui devina en moi la blogeuse, ou du moins la Touriste...)


... et on entre dans la Place.


C'est grand, c'est carré.




Oui, bon. Je sors et continue mon périple sur la rue des Francs-Bourgeois (et non la rue des Quatre-Bourgeois, comme à Québec). Là se trouvent le musée Carnavalet, les archives nationales...

Ici l'intérieur de la cour des archives, où je me suis timidement risquée...


Un peu plus loin, je tombe sur cette affiche!


Étant amateur de Cabu, je décide de tenter le coup, je descends la rue des Archives pour rejoindre la rue Rivoli où se trouve l'Hôtel de Ville.

(En descendant, j'ai vu entre les buildings les tuyaux multicolores du centre Pompidou, mais je n'ai pas pris de photo. Beurk. Au fait, y a-t-il un pont Pompidou??? Ce serait le pompon Pidou, hihihi! Oui, bon, ok.)

Rendue sur la rue Rivoli, un coup d'oeil vers le sud (heureusement que mon cellulaire comporte une boussole!!!) me permet d'apercevoir les tours de Notre Dame.


Je repère facilement l'entrée de l'exposition, grâce à la file d'attente. Je crois que je vais passer outre et revenir en décembre, quand il y aura moins de Touristes, cette Plaie Parisienne.


La façade de l'Hôtel de Ville est assez belle, malgré les trucs qu'ils ont l'habitude de planter devant : quand c'est pas une tente de romanouche, c'est une patinoire ou quelque autre truc...


Je poursuis donc sur Rivoli pour arriver au Louvre (Je sais, je suis parallèle à la Seine, si tant est qu'on peut employer le terme «parallèle» pour un cours d'eau qui serpente tout croche... mais la Seine, je l'ai déjà vue, alors je me concentre sur les monuments. Que j'ai déjà vus aussi, mais bon, je fais ce que je veux, c'est moi qui décide.)

Je passe devant la Tour Saint Jacques, cette tour mystérieuse qu'aucun Parisien n'a jamais vue de son vivant, j'en jurerais. Personne n'a jamais été en mesure de m'expliquer ce qu'il y a en dessous de ces draps... Je sévis à Paris depuis 4 ans et je n'ai jamais vu ce qui se tramait là dedans. Sans doute des messes noires sataniques où des Templiers décadents se livrent à des orgies gargantuesques... Mais bon, c'est pas mes oignons.


Je continue et j'entre dans le Louvre par sa façade sud-est-est, sur la rue de l'Amiral de Coligny. Il y a des douves, mais elles sont à sec.


Bien peu d'entre vous êtes capables de me dire ce qu'il y a en face du Louvre. Tout le monde n'a d'yeux que pour le Louvre. Mais regardez-moi ça!


Voici un détail du clocher (en zoom 12 X)


C'est pas tout, ça, entrons maintenant dans le Louvre. Par la grande porte. Qui est verrouillée, malheureusement, mais il y a des petits couloirs ouverts de chaque côté.


On entre donc pour se retrouver dans la cour carrée.


Ici, je vous mets une page de mon plan sinon c'est dur à suivre...


Donc après avoir traversé la cour Carrée, je me retrouve face à la cour où se trouve la pyramide. Pas celle sous laquelle se trouve le trésor des Templiers, pour ceux qui ont lu le Da Vinci Code (pour les autres, excusez-moi d'avoir révélé le punch!) mais celle qui est à l'endroit.

Le trésor des Templiers est tout de même bien gardé... (on voit la pyramide au travers de la porte)


Je franchis la porte à mon tour...


Ya du monde à messe!!!


Des jolies fontaines...


Je m'apprête à quitter le Louvre, alors un dernier regard en arrière. Ça a tout de même de la gueule...


De la place du Carrousel, face aux Tuileries, on peut voir de loin la Tour Eiffel.


Heureusement que j'ai un bon zoom sur ma caméra.


Et en ligne avec les Tuileries, toujours avec le zoom, je vois l'Obélisque et l'arc de Triomphe!


Mais je change de direction car j'ai repéré, sur mon plan, la colonne Vendôme! Je dois encore incliner mon appareil photo pour la faire toute rentrer dans l'image, tellement elle est grande!


Ma destination finale est la Gare Saint-Lazare, pour prendre mon train de banlieue. Mais rendue à la Madeleine, une station de métro avant Gare Saint-Lazarre, je n'en peux plus, mes pieds me font souffrir, surtout quand je pense qu'il me restera 20 minutes de marche de la Gare à la maison...


Je déclare forfait, et j'entre dans le métro...


Ça fait tout de même un bon 7 km que je vous sauve et vous pourrez dire maintenant que vous avez visité Paris!!!

9 commentaires:

framboise a dit...

Un grand merci pour ce petit bout de par chez moi qui parfois me manque, mais qui souvent ne me manque pas du tout !! Ouais faire du toursime à Paris c'est déjà pas toujours fun alors y vivre... vive le Canada ! (même si Québec en juillet a des relans parisiens...)

Shandara a dit...

Ahhh j'ai reconnu des p'tits coins par ci par là... grosse promenade que t'as fait là!

muriel a dit...

merci pour cette belle ballade !!! Je serais bien venue avec toi !!! Mais essaie en Août, tu verras, c'est plus calme !!

Beo a dit...

Très agréable de faire cette balade assise devant son pc :-D

Et bravo pour la Bastille! J'ai bien ri, hihihihihi!

Francois et fier de l'Être a dit...

Belle balade.

julie70 a dit...

magnifique promenade que tu nous emène avec toi, sans que nous, on se fait mal à pieds, et tout cela "selement" sept kilomètres! tu nous la fais vivre avec tes images comme si nous étions!

merci

Francois a dit...

La prochaine fois tu pourrais montré le parc André Citroën dans le 15e et monter dans la mongolfière pour 10€ et prendre des photos!

coyote des neiges a dit...

Heu... oui, mais j'ai un peu peur...

Anonyme a dit...

trés belle réussite ce récit. C'est jovial, frais et joyeux.

Bravo.

Rémi de Nancy (France).