lundi 11 avril 2005

Le savoir-vivre en quelques bisous

Qu'on arrive ou qu'on parte, le bisou fait partie du savoir vivre. Prenons quelques moments pour l'étudier. D'abord, par quelle joue faut-il commencer? Y a-t-il une règle précise? C'est important de le savoir car il faut que les deux protagonistes s'y soumettent sous peine d'imbroglio.

Jésus a dit (quelqu'un trouvez moi le verset, parce que moi j'y connais rien) que si on nous frappe sur la joue droite, il faut tendre la joue gauche. Ou quelque chose comme ça. Il semble que la règle vaut aussi pour le bisou.

Combien de bisous faut-il donner pour être dans le ton? C'est la question existentielle que se pose tout globe trotteur qui ne tient pas à avoir l'air fou lors d'une réunion mondaine.

En effet, dépendamment de l'endroit où l'on se trouve et des gens qu'on fréquente, le nombre de bisous d'arrivée ou de départ change, et, par conséquent, la chorégraphie nécessaire à l'exécution des dits bisous. Très complexe.

Savez-vous que quand vous rencontrez un canadien anglais, un seul bisou est de rigueur? Si, dans un élan machinal, vous en faites deux, vous passez pour un véritable obsédé sexuel.

Par contre, quand on arrive en France, il faut se conformer aux coutumes autochtones : la mode est aux 3 bisous. Si vous n'en donnez que deux, vous passez pour un mesquin frigide et dédaigneux. Un peu de chaleur humaine, que diable!

Jusqu'ici, tout semble relativement simple. Il suffit de ne pas se tromper :
  • Canada anglais=1 bisou
  • Québec = 2 bisous
  • France = 3 bisous
Malheureusement, tout n'est pas aussi facile : je viens de découvrir, à ma grande stupeur, que certaines régions utilisent le 4 bisous! Ce qui m'a fait déduire une règle de savoir-vivre supplémentaire : on s'adapte toujours au nombre maximum de bisous. Et hier soir, nous avions quatre invités, adeptes du 4 bisous.

4 invités, 5 hôtes, 4 bisous. Faites le calcul : 4 x 5 x 4 = 80

Il s'est donné 80 bisous au départ de nos invités, le tout dans un temps record de 3 minutes, entrecoupé de remarques polies sur le souper que votre humble serviteuse avait concocté...


13 commentaires:

NdF a dit...

Ici on ne donne pas de bisous et je trouve ca tres triste.

e-diote a dit...

Et dans d'autres régions, notamment le Nord où tu ne dois en faire que deux, par pieuse humilité. Dans le Sud de la france, vers Saint Tropez, c'est 4, on y retrouve toute la chaleur méridionale.
Ici en Noord-Holland, c'est trois bisous. Mais rien ne me dit qu'en Zuid-Holland, ou
Quelqu'en soit le nombre, il y en a à mon sens toujours trop.
Si on se sent en forme et que l'être en face nous semble rayonner d'une lumière sublime, on peut toujours envisager la pelle plutôt que le bisou. Voire y adjoindre son seau, afin de faire des pâtés....
Mais alors cela devient une affaire bien compliqué où les échanges thermiques et amibiens renforcent la connivence entre les deux pratiquants.

En parlant de religion, d'ailleurs, laisse-moi, chère Coyote, te rappeler que cette question que tu poses trouve sa réponse dans les Evangile de Jésus-Christ. Plus précisément les Evangiles selon Saint-Luc (6, 27-38).

Ne me dis pas merci. C'est, comme d'habitude mon e-diotie (sise dans mon petit doigt) qui me l'a dit...

e-diote a dit...

http://www.philagora.fr/religion/22-02-04.htm
Voici d'ailleurs le lien où tu pourras aller régaler tes yeux de ces paroles divines.

coyote des neiges a dit...

Je me sentais toute niaiseuse d'avoir fait une recherche sur gooooooogle avec les termes «Evangiles selon Saint-Luc (6, 27-38)». (J'avais pas encore vu ton second commentaire, et je me disais c'est pas possible, elle sait tout ça par coeur, faut que je vérifie...) Mais je pense que tu as eu l'air aussi niaiseux que moi.

Ça m'a tout de même permis de savoir qu'il y a un endoit où tu peux télécharger gratuitement 1000 livres religieux, sur le site jesusmarie.com...

C'est triste, on va jusqu'à fourrer Dieu sur ses droits d'auteur!

Tagmata a dit...

En Rhône-Alpes c'est deux bisous.

Bertrand a dit...

Si je me retenais pas (et au fait pourquoi me retiendrais-je?)je t'en ferais cinq!

Pourquoi cinq?

Parce que.

Et parce que j'éxagère.

laurentdebx a dit...

J'ai souvent rencontré des filles aux Pays Bas qui faisaient le troisième bisou sur la bouche.
Ici, dans ma région, c'est 2 bisous mais je crois que ce qui compte avant tout c'est la convivialité et la sincérité du geste. Rien de pire que ces bisous effectués dans le vide!

coyote des neiges a dit...

@ Laurent : Bin dis donc! Heureusement que e-diote n'est pas pays-bassienne!
Au fait, je vous ai dit que je préparais un petit voyage à Amsterdam?

@ Bertrand : Lâche-toi lousse!

julie70 a dit...

En hongrie et roumanie, c'est encore ou de nouveau, le baise main, mais sur le joue, un seul et bonne fois, pas en air, comme je recois en france souvent.

Fredesk a dit...

Ah bon ? on donne des bisous au Québec au départ ? 2 bisous ?

Ciel... dans mon coin, on fait un signe de la main, on dit : à la prochaine chicane pis on flaye... pas de bisou. Quelle merveille !

:o)

coyote des neiges a dit...

Ouais, c'est vrai qu'on est plus «claque virile dans le dos» pis déwors la visite! Mais bon, faut pas faire peur aux Français non plus, ils ne viendront plus nous visiter!

Anonyme a dit...

Coucou,
C'est bien beau tout ça, mais quand il y a plusieurs bisous, de quel côté commence-t-on ?
Et si il y en a qu'un, quel côté ?
Parce que, vous avez remarqué, il y a toujours des mouvements de tête indécis !!!

coyote des neiges a dit...

Pratique toi devant ton miroir! Tu es sûr de l'avoir du mauvais côté, et tu t'exerceras à rattraper le coup!