mardi 12 juillet 2005

Retournons critiquer la France : le plaquisme

Le plaquisme est une forme de racisme propre à la France. Il s'agit de préjugés et de clichés expimés en rapport avec la plaque minéralogique de la voiture d'en face.

Tout conducteur (et en particulier le conducteur français) est parfois frustré par les interactions de sa voiture avec celle des autres. La frustration s'exprime verbalement, en ne s'adressant à personne en particulier, mais donne bonne conscience à celui qui la profère, le confortant dans son bon droit, puisque l'autre ne peut répliquer ou donner sa version des faits.

Au Québec, toutes les plaques minéralogiques sont sur le même modèle «Je me souviens». Mis à part les rares cas où l'on croise une plaque de l'Ontario ou du Massachusset, nous devons trouver autre chose. La cible peut être le type de char : «Grosse Corvette, tite quéquètte», ou le sexe du conducteur : «On sait bin : une femme!» et «R'gorde, el' pépère à calotte!».

Mais la France est riche en différences. Avec 96 départements (plus 4 départements outre-mer, quoique ceux-là on ne risque pas de les rencontrer sur l'autoroute Paris-Lyon), chaque département ayant sa propre plaque, facilement identifiable par le numéro attribué au dit département, les qualificatifs sont nombreux et colorés!

  • «Les 57 (Moselle), on sait bien, tous des péquenots!»
  • «Mais qu'est-ce qu'il fout là, ce 27 (Eure)? Vas donc revoir ta Normandie, éh, pépé!»
  • «Eh, oh, le banlieusard du 95 (Val d'Oise)! Retourne conduire ta tondeuse à gazon!»
  • «Mais c'est pas possible! Qu'ils restent chez eux, ces 20 (Haute-Corse et Corse-du Sud, respectivement 20A et 20B)! On n'a pas idée de venir nous envahir comme ça!»
  • «Un 14 (Calvados), bien sûr, ils sont toujours bourrés!!!»

Et gare à vous si vous vous promenez avec un 75 révélateur dans le Sud de la France : vous êtes automatiquement catalogué comme un salaud de Parigot!

Pour la liste complète des départements et de leur numéro, voir ici. Les natifs français n'en ont pas besoin puisqu'à la petite école ils apprennent par coeur cette liste, bien ancrée dans leur petite tête, d'autant plus qu'ils entendent leurs parents les pratiquer à chaque balade en auto.

Si vous allez en France et que vous vous faite conduire par un autochtone, profitez-en bien car à partir de 2008, ça devrait changer! Un nouveau système chronologique sera mis en place. La première immatriculation attribuée sera «A 11 A» et la dernière «ZZ 999 ZZ».
  • Petit jeu : calculer le nombre de possibilités, sachant que le numéro sera composé d'une série de sept caractères (maximum), chiffres et lettres, formés de trois blocs bien séparés les uns des autres : 2 lettres maximum, 3 chiffres maximum et 2 lettres maximum.

On ne sait pas d'où vient cette propension à trouver un justificatif général à la mauvaise conduite (des autres). Dans les cas où nous sommes personnellement coupables, on se contente curieusement d'un discret : «Oups, hihihi»... Le jour où toutes les voitures seront munies, en équipement de série, d'une radio à courte portée, permettant d'échanger des commentaires entre voitures adjacentes, peut-être que la communication et la compréhension prévaudra...

Ou bien ce sera le carnage!

16 commentaires:

Beo a dit...

Je prédis le carnage. J'ajouterai que les conducteurs Suisses sont plus agréables en général mais que la plaque indiquant clairement le canton de provenance: il se trouve que parfois des commentaires y sont accolés. Mais rien à voir avec la France comme invectives.

Syl a dit...

Mais dis donc... on dirait que tu n'aimes pas les "Maudits Français" ! Je sais, les plaques minéralogiques sont un peu bizarres en France, mais en même temps il ne faut pas oublier que tous les Français ne sont pas des râleurs (si si, je le jure) ! Je crois que lorsque l'on invective un autre conducteur ce n'est pas en fonction de sa plaque mais surtout en fonction de sa façon de conduire.
Bon allez, puisque c'est comme ça... je cours m'acheter un vélo ! Ah ah.
Bisous de France (j'assume.
Syl

coyote des neiges a dit...

Syl : faux, j'adooooore les maudits Français! Ils sont une source inépuisable de rire!

Le fait est que les gens ont besoin de personnaliser leurs invectives : l'autre conducteur étant un inconnu, on s'accroche donc au peu que l'on connaît de lui. Pour les Français, il s'agit de son département. Ça m'a toujours épatée de les entendre!

Syl a dit...

Me voilà donc rassurée si tu nous adore !
Dommage que cela soit pour notre source inépuisable de rire !
J'espère toutefois qu'un jour tu écriras un bel article sur nos qualités... Car pour ceux que cela pourrait étonner.... nous en avons !
Je te souhaite une bonne journée ou une bonne nuit (je ne sais plus) car ici il est 6h44 et moi je pars au travail !
Bisous,

Anonyme a dit...

Abosulment d'accord avec toi Coyote. Je ne sais pas comment Syl a pu ne pas s'en apercevoir. J'essayais justement de l'expliquer a Christophe cet ete quand il conduisait affreusement lentement son enorme char avec une plaque du Luxembourg! Les parisiens haissent les provinciaux au volant et les etrangers sont les provinciaux des provinciaux, c'est dire... et que je t'insulte copieusement, ca me soulage. Personnellement, ca m'a rendue dingue.
Aurelie au canada

e-diote a dit...

On peut voir des plaques minéralogiques des département d'outre mer en France... mais c'est vrai qu'elles sont rares.

On peut aussi voir la crème de la crème : les plaques vertes des corps diplomatiques qu'on repère toujours garés n'importe où, même sur des espaces réservés aux handicapés, sur les passages cloutés ou bien sur les coins de trottoirs abaissés réservés aux passages des poussettes et des fauteuils roulants.
[Pas étonnant : le diplomatique, quelle que soit son origine, doit s'astreindre à se comporter comme les locaux... GROUMPH]

On peut aussi voir régulièrement des étrangers espions ou des français qui se cachent : les TT ou transit temporaires, des plaques temporaires, comme l'indiquent leur nom, afin de servir à des voitures qui ne restent que quelques mois ou un an sur le territoire français et qui doivent passer aux Mines (mise en conformité du véhicule pour les routes françaises)

Bref, en voiture comme ailleurs, en France, c'est comme d'habitude : toujours le bordel.

Plastie & Cie a dit...

Précision pour 2008, les français auront tout de même la possibilité d'accoler le numéro de leur département à la "plaque des 7" ... sinon ce ne serait plus marrant !

D'ailleurs j'ai récemment fait une expérience ... intéressante : je vis en 71, en France profonde quoi, mais j'ai récemment du changer mes plaques en 69 (la voiture étant celle de mes parents qui vivent désormais à Lyon) et bein franchement quand je roule chez moi les réactions ne sont plus les mêmes !!!!

Car (c'est bien connu et tu devrais l'ajouter dans ta liste) les lyonnais "ne savent pas conduire" car "ils sont dangereux" !!!

NdF a dit...

Moi je trouve dommage qu'ils s'en aillent ces plaques... La France va perdre un trait culturel important.

Olivier a dit...

Hello Coyotte...

Il y a aussi les lettres. J'adore l'air malheureux qu'ont les conducteurs qui roulent avec des plaques comme "1234 CUL 75" ou "2345 PD 27" ...

Ca va continuer après 2008, ça. Et comme les plaques seront à vie pour la voiture, je me demande si une voiture "CUL" se vendra moins bien qu'une autre... :-D

coyote des neiges a dit...

Cher Olivier : elle se vendra probablement mieux! C'est la France, ne l'oublions pas!

Anonyme a dit...

N'oublions pas le phénomène répandu dans les grands villes françaises qui consiste à se méfier systématiquement des gens immatriculés dans les département plus "ruraux"(pour ne pas dire "rustiques") proches de la-dite ville. Exemple : les 27 à Rouen, les 85 à Nantes, les 83 à Nice... à qui on colle la réputation d'être incapables de conduire correctement en ville (déboitement sans crier gare, toujours sur la mauvaise file, conduite à 50 km/h même dans les toutes petites rues pleines de piétons ou devant les écoles). Le pire étant que statistiquement, c'est souvent vrai... (une réputation, ça un a toujours un part originelle un peu vraie)

coyote des neiges a dit...

Hum... et tu es un quoi, toi???

Anonyme a dit...

Merci pour cet article sur l'un de nos nombreux défauts. J'avoue: je suis française mais cela ne m'empêche pas de critiquer nos mauvaises habitudes (mes compatriotes et moi, tous dans le même sac. J'ai bien rigolé et grâce à vous j'ai un terme pour désigner notre fâcheuse manie de critiquer les autres conducteurs! Etant, de surcroît, du sud de la France, je critique d'autant plus les plaques venant du Nord. Tout ce qui se situe au dessus d'Avignon est considéré comme le Nord! (Preuve de notre tendance à l'exagération).
Merci encore pour cette crise de rires.
Aurélie de Nîmes.

coyote des neiges a dit...

On critique aussi ici, mais puisque les plaques ne sont pas identifiées par région, il ne nous reste qu'à lancer «grosse corvette, ptite kékette!»...

Themma a dit...

Voilà encore un article qui m'a bien fait rire ! Merci Coyote ! J'ai découvert ton blog hier, et depuis je ne décroche pas!Tu as bien raison au sujet des automobi-listes et de leur comportement, en particulier en France.
Par contre, une petite précision qui me semble d'importance : non on n'apprend plus les numéros des départements français à l'école, et
depuis longtemps ! Heureusement d'
ailleurs... Par contre, combien de fois ai-je entendu un aïeul dire :"Moi de mon temps on apprenait TOUS les départements !" Ben oui Papi, mais pour quoi faire? Bisous

coyote des neiges a dit...

Bin maintenant tu sais pourquoi!!! Pour pouvoir appliquer son plaquisme de façon intelligente!
Je soupçonne d'ailleurs que ces litanies contre les différentes plaques de département servaient de moyen mnémotechnique d'apprentissage!