mercredi 7 septembre 2005

Les charognards

Le charognard est un autre type d’animal mal-aimé. À tort.

Il faut voir les charognards comme les recycleurs extrêmes de nos cochonneries, les champions de la récupération. En cette période de remise en question de la société de consommation et de gaspillage, ne devrait-on pas porter aux nues les habitudes alimentaires de ces bêtes attachantes qui ont au moins la décence d’attendre votre mort avant de vous gruger?

C’est révélateur qu’avant d’arriver à une entrée qui parle des animaux, nous devons, sur google, passer par deux pages d’entrées sur les voleurs, les pillards, les politiciens etc…

Wikipédia définit enfin de façon objective ce mot trop galvaudé : «Le terme charognard désigne les animaux se nourrissant d'animaux morts, exclusivement ou partiellement. Les vautours et les hyènes sont des exemples de charognards.»

Ne sommes-nous pas des charognards nous même, quand nous allons au supermarché nous choisir un steak parmi un étalage de cadavres? En quoi sommes nous plus nobles que des charognards???

5 commentaires:

Soupir a dit...

Euh ! Nous avons la noblesse de les mettrent au four pour les cuirent un peu avant de les bouffer... Un charognard lui étire les tripes, bouffe les yeux, picosse les couilles. Et tout cela au sus et à la vue de tous sur l'accotement de l'autoroute. J'en dégueule sur le dash du char à tout coup...

Je crois avoir fait beaucoup de fautes, désolée, mal de bloc assez puissant aujourd'hui...

P.S. : Tsé que je suis vieille et que je porte des barniques... Ben je voulais te dire que parfois je fuck le chien pour arriver à décoder les lettres en bas d'ici... Sont trop collés collés... En entrant dans la danse.. collé collé.. ééééééééé... Ouf ! Je file... Secuise me.

Denis LAGARDE a dit...

Nous ne sommes pas des charognards parce que nous n'attendons pas la mort de la vache pour la manger : nous provoquons sa mort pour la manger. La nuance est certe ténue, mais bien présente.

Beo a dit...

Ouin... sujet chaud... mais oui on est des charognards dans le sens qu'on mange ce qui est mort... en principe...

On la provoque bien sûr... sinon on se nourriraient que de fruits des champs, champignons, légumes du jardin et je suis pas contre... moi la viande: je peut m'en passer. ;-D

coyote des neiges a dit...

@ Soupir : c'est pas grave parce que ça fait rire les oiseaux et danser les abeilles...

@ Denis : tu vas dans le champ tuer une vache, toi, quand tu veux un steak? Les charognards mangent les animaux que les autres ont tué...

@ Béo : moi aussi je mange de la viande, à preuve les photos révélatrices des cuisses de poulet de mon dernier article et les saucisses de celui-ci... qui sortent de mon frigo. Mais je suis une charogne, et j'assume.

@ Soupir de nouveau : ouais, c'est vrai que les lettres sont fourrantes! Surtout si on essaie de prononcer le mot (nxwufb)!

filomène a dit...

Pas de charogne, alors, que du chocolat?
Ceci dit, un bon jambon cru de la campagne, arrivé dans le sac à dos de fiston en ligne droite de la campagne bayonnaise....eh ben on a pas craché dessus!