mercredi 7 décembre 2005

Premier Français rencontré!

C'était quelque part entre ce moment-là (si, si, c'est Montréal!) :



...et ce moment-là :


C'était donc au beau milieu de la nuit, au beau milieu de l'Atlantique.

Dans la file pour attendre aux bécosses.

Nous discutions, montre en main, non pas pour vérifier combien de temps chacun passait aux toilettes, mais pour voir combien de temps de vol il pouvait bien rester.

Le monsieur français (j'ai bien vu à son accent qu'il n'était pas Québécois) me dit, en m'entendant parler : «Ah! Vous n'êtes pas d'ici, vous!»

D'ici??? D'où ça, «ici»??? Ni lui ni moi ne sommes d'«ici» puisque nous sommes au beau milieu de l'Atlantique...

12 commentaires:

Beo a dit...

Faut pas chercher la logique un coup de ce côté de l'Atlantique! Même encore au dessus, hihhihihi!

Caius a dit...

Découvrant le mot "Bécosses", je voudrais savoir si on peut l'employer lors d'une réception mondaine, ou si c'est un gros mot ?

Francois et fier de l'Être a dit...

Tu aurais du faire comme le Pape sur son trône : une bulle.

coyote des neiges a dit...

@ Caius : ce n'est pas un gros mot, tu peux parfaitement le dire dans une réception mondaine si ça ne te gênes pas de dire tout haut en face de monsieur le président, de madame la ministre, de sa sainteté l'évêque de la paroisse et autres membres influants de la communauté «oh, excusez-moi, je dois aller aux vécés!» qui est un peu l'équivalent français de «oh, excusez-moi, je dois aller aux bécosses!»

@ François et fier de l'être : j'ai fait mieux que ça, puisque j'arrivais de l'aéroport PET (anciennement Dorval)...

Shandara a dit...

ouarf ouarf les français se sentiront toujours maître à bord où qu'ils soient ;)

Francois et fier de l'Être a dit...

Mais non, je m'incline bien bas.

Beo a dit...

Ha ha ha Shand! Comme quoi le ridicule ne tue pas!

Je crois pas que je dirai que j'ai atterri au PET, dailleurs je l'ai pas dit! ;-D

CrissCaribou a dit...

C'est tres con ce qu'il a dit..et tres drôle :o) :o)

NdF a dit...

Moi je dis que ca depend de la nationalite de l'avion. Si c'est air France tu n'es pas "d'ici" deja depuis le Quebec. Sinon le francais n'est pas dans son droit de te dire "d'ici".

Bertrand a dit...

Ah ce nombrilisme si Français...
N'empêche, commencer comme ça, ça doit donner l'espace d'une seconde, un peu L'envie d'aller demander au pilote:"si par hasard on pourrait pas retournertout de suite?"....:-)

Beo a dit...

J'adore l'idée Bertrand! Ce qui permettrait de ramener l'autre à notre ici?

denis LAGARDE a dit...

C'est très simple : l'avion est à deux endroits en même temps :
> pour un Quebeqhois, il est au Quebec à destination de Paris
> pour un Français, il est en France en partance de Quebec
Simple, non?