jeudi 2 juin 2005

Départ 1 : réorganisation cellulaire

Grâce aux bons soins des opérateurs de téléphonie mobile, je suis prête à partir mais il me reste plus de 40 euros de solde sur mon cellulaire. Nous sommes le 1er juin, mon vol part à midi.

Je tente d'en profiter : je me lance donc, à la dernière minute, à une orgie d'appels. Décalage horaire oblige, je dois me limiter pour l'instant à l'Europe. Qu'à cela ne tienne, j'ai des contacts!!!

J'amorce la série par la Norvège. En Norvège, ya Yo (yayo, oh, oh, oh!). Yo m'avait laissé son numéro de cellulaire un jour pour que je lui envoie un SMS. Je tente. Bing, ça répond! Il est à l'aéroport lui aussi, mais en Norvège, en route pour Londres! Je l'accompagne virtuellement et verbalement jusqu'à la porte d'embarquement. Il doit raccrocher. Il me reste encore plus de 37 euros.

En Hollande, il y aurait bien e-diote mais elle est en ce moment en France. Dommage, ce sera moins cher. Je tente. Elle réponds en chuchotant qu'elle est en conférence et que je la dérange et que je suis une conasse et d'aller me faire... Bref, elle me souhaite bon voyage mais ne peut pas trop me parler. Il me reste 36 euros.

Toujours en France, j'appelle Julie pour lui faire un dernier coucou. Il reste 34 euros.

En Pologne, il y a mon copain le soudeur du Gypsum Baron, le brave Grzegorz (voir le canard à vapeur). Je ne sais pas s'il est sur le bateau ou chez lui, mais je tente le coup. Joie! Il est là! Je suis dans la file pour l'enregistrement de mes bagages. Mais puisqu'il est unilingue polonais, je peux discuter avec lui de tous les ragots du bateau en toute impunité, personne ne me comprends, je ne passe donc pas pour une poufiasse qui raconte sa vie au téléphone en parlant très fort. Je passe plutôt pour une demeurée qui parle ti-nègre en langue étrangère en parlant très fort. Nous discutons un bon 15 mintues. Il me reste encore 28 euros.

J'ai un frère à Toulouse (26 euros de solde) et une belle-soeur à Nîmes (24 euros de solde)...

Je n'ai pas le numéro de cellulaire de Nico (qui s'était déjà plaint de ne pas recevoir d'appels sur son nouveau cellulaire). Dommage, mon solde aurait vite baissé avec la Thaïlande... J'ai épuisé mes ressources européennes, et il est encore trop tôt pour l'Amérique. Je peux toujours appeler mon répondeur et voir qui m'a appelée pendant les deux derniers mois. Encore 19 euros...

Enfin, vers 11h45, je tente le Québec. Il est tout de même 05h45 là-bas. J'appelle le cellulaire de mon frère qui doit venir me chercher à l'arrêt au porc PET. En fait ce n'est pas son cellulaire qui doit venir, mais le frère. Ou les deux, ensemble. J'espère qu'il l'a éteint avant de se coucher, le pauvre... Je laisse un message. Mon avion sera peut-être en retard... Encore 18 euros à tirer.

Vient le tour de ma meilleure amie. Celle qu'on n'hésite pas à appeler à 05h50 du matin pour «jaser» et qui ne sourcille même pas quand elle nous répond. Au bout de 10 minutes, elle réclame tout de même le droit de retourner faire dodo. Encore 14 euros...

J'ai une autre copine lève-tôt. Il est un peu plus de midi, (06h au Québec) j'en profite. Encore 13 euros, et je n'ai presque plus de temps avant de devoir éteindre mon cellu. Et plus personne à appeler (J'ai bien sûr appelé mon Chéri en tout premier lieu, quand il me restait 45 euros)...

D'ailleurs j'ai mal à l'oreille, je suis en train de développer une ampoule au niveau du pavillon auriculaire.

Je passe aux photos. Je prends des photos à tout vent : moi, l'aéroport, moi, l'autobus qui conduit à l'avion, moi, les autres passager, moi, le grand noir filiforme de 6 pieds 11 pouces qui va prendre Air Transat (le malheureux!) avec nous et qui ne saura pas où mettre ses jambes, et encore moi. J'envoie tout ça par MMS à mon Chéri qui, en bon citoyen, pourra les regarder quand il aura débarqué de son char et qu'il sera rendu à la maison...

Je dois embarquer dans l'avion, encore un peu de solde ira gonfler les poches de Bouygues, mais j'ai fait ce que j'ai pu.

Mes aventures ne faisaient que commencer, le voyage allait être long...

Prochain épisode dans quelques jours (quand j'aurai une connexion internet qui a de l'allure!)

6 commentaires:

simeric a dit...

Beuhhh ! Tu m'as même pas appelé :-(

François a dit...

Tu m'as fait bien rire avec ton histoire de solde de temos d'antenne de cellulaire. Oups! je voulais écrire de portable!

Syl a dit...

Voilà, on ne se connait pas encore assez pour que tu me téléphone mais à coup sûr avec moi ton forfait était à zéro !

Parce que moi, je me léve à 5 h 30 donc pas de soucis pour ce qui est de l'heure et piplette comme je suis, tu n'aurais pas eu assez de toutes tes minutes en trop !

Peut être à une prochaine fois ? lol

J'espère que ton voyage a été bon ?
A bientôt...

Syl

Yo a dit...

Hey! je suis en Suède moi!!!
Bon non là je suis en France, de retour de Londres, et je vqis en Norvège mercredi prochain. Mais tout de même tu vas pas me dire que c'est très compliqué!
Bon en tout cas désolé de pas avoir pu plus dépensé ton aargent :)
Ce sera pour la prochaine fois!

e-diote a dit...

LOL ! Je n'ai pas dit un seul instant que tu étais une connasse, m'enfin !

Cela dit, c'est bien dommage effectivement : je t'aurais volontiers aidée à diminuer ton solde de téléphone mobilocellulaire ! ;-p

Beo a dit...

Hihihhi: ça vaut la peine d'économiser sur les appels pour rusher à la fin comme ça. Fiou.... Bizarre ces manières de voler les usagers... tu peux pas reprendre ton solde quand tu reviens en France?