mercredi 5 octobre 2005

La tapette à mouches

C'est le mois d'octobre. Période de l'année où l'on se croit enfin débarassés des divers insectes de la période estivale.

Après le mois de mai (♫c'est le mois de Marie♪♫), il y a le mois de juin (le mois des mouches noires qui vous prennent 10 fois leur poids de sang à chaque bouchée et des maringouins qui vous sucent 3 litres de sang), puis le mois d'août (celui des mouches domestiques qui ne sont pas méchantes mais qui font rien qu'à vous embêter avec leur bruit d'ailes), on vit un bref moment de bonheur en septembre où tout ce petit monde disparaît et où l'on peut enfin sortir sans filet d'astronaute sur la tête et en laissant la porte assez longtemps ouverte pour pouvoir y passer le corps et celui de la personne en arrière aussi.

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai claqué la porte au nez de la personne qui me suivait pour éviter de faire entrer des bestioles!

Mais attention! Alors qu'on se croit déjà arrivé au moment béni de l'automne, voilà que l'été des Indiens nous frappe en pleine face! Toutes les mouches domestiques (heureusement pas les autres types, qui sont anthropophages) reviennent à la vie pour nous empoisonner!

Profitons donc de cette période pour présenter un accessoire incontournable : la tapette à mouche!


De conception simple, il faut cependant distinguer la tapette à mouche de qualité d'avec la tapette médiocre.
Quels sont donc les critères à observer lors de l'achat d'une tapette à mouche???

La tige doit être longue, pour avoir de la force de frappe, et surtout pour que la mouche ne vous voie pas venir avec votre bras vengeur. L'éxtémité de la tige doit aussi être ergonomique, mais considérant le peu de temps passé tapette en main, c'est secondaire.

La tapette doit être en caoutchouc de bonne épaisseur et flexible, pour donner une certaine inertie à votre lancer et lui donner une efficacité frappante. La bête doit être frappée à mort dès le premier coup. Un peu d'humanité, que diable!

Observez l'épaisseur confortable de caoutchouc, et le soulagement immédiat et définitif qu'il procure aux victimes.

La forme de la tapette revêt une importance considérable. Fuyez les tapettes rondes! Pour bien travailler dans les coins, il faut pouvoir les atteindre! Voilà une forme de tapette adéquate.
Ici une tapette qui sera totalement inefficace pour les mouches futées qui se réfugient dans les coins de fenêtre.


C'est dans les fenêtres que la mouche est à son plus vulnérable. C'est là qu'on peut la piéger. Le jour. Car la nuit, oubliez ça. Attirées par la lumière du dehors, elles vont se concentrer sur la surface vitrée, à la merci de votre tapette vengeresse. Attention aux coins difficiles d'accès!

Si vous n'avez pas effectué votre chasse dans la journée, vous êtes condamnés à faire comme Filo et sauter dans tous les sens en faisant des mouvements désordonnés avec un chiffon au bout de la main et en suant et jurant comme des charretiers (je la cite) pour tenter d'attraper des mouches qui volent au ras les ampoules de plafond alors que les plafonds font 2,5 mètres.

Voilà l'importance d'une bonne planification. Les bords de fenêtres bien garnis assurent une bonne nuit de repos. Je sais, c'est un peu dégueu, mais il faut combattre dès maintenant pour que l'hiver soit tranquille!

Une tapette à mouches dans chaque fenêtre, et pas de quartier!

Sinon, il y a toujours les plaquettes Vapona, mais je préfère mes cadavres de mouches près des fenêtres où je peux les voir que de les ramasser au hasard de mes allées et venues.

7 commentaires:

Beo a dit...

J'ai le même en rouge... mais il est déjà cassé à force de mes 2 dernières semaines de safari concentré!

Le 2e modèle est sans contredit celui de mon enfance! J'en ai tué une bonne cinquantaine encore aujourd'hui!

Filomene a dit...

Merci de ce cours savant et instructif sur la qualité de la tapette à mouches! Me voilà convaincue, je n'ai plus qu'à aller aller en acheter, une par fenêtre; fichtre, ça va faire beaucoup!
Et l'été prochain, on pourra faire des concours!
(grâce à toi, la journée commence par une crise de fou rire!)

Janie a dit...

Merci de ta visite dans mon site. J'adore tes photos de cadavre de mouche. Moi j'ai un problème avec les guèpes à ce temps ci de l'année.

Faut-il que je change de parfum ou que je m'achète une tapette à guèpes portable évidemment ?

Bonne journée

coyote des neiges a dit...

Béo : pour ta prochaine visite au Québec, tu sauras quoi mettre dans tes bagages! Même ta belle-mère pourra s'en servir!

Filo : ma photo de collection de cadavre de mouches n'est qu'à son début car je les jette à mesure. Mais pour les besoins du concours, je peux les garder!!!

Janie : je ne peux pas t'aider, je n'ai pas peur des araignées mais j'ai une phobie des guêpes, avec leur gros ventre tout jaune, hiiiiiiiii!

julie70 a dit...

j'attendrai aller avec toi!

Anonyme a dit...

la tapette a mouche est interessant

passantine a dit...

Tu as vraiment l'esprit scientifique.
Ca rappelle des souvenirs...Tiens au fait a Londres il n'y a pas beaucoup de mouches.Il y a des cafards.

Apparemment,les cafards sont injustement calomnies:des etudes ont montre qu'ils transportaient tres peu de microbes.Les vrais coupables vecteurs de maladie ce sont tes ennemies les mouches,surtout les grosses noires,beurk.