mardi 25 octobre 2005

Le facteur éolien expliqué aux enfants (et aux Français)

En ces jours où l'hiver approche à grands pas feutrés parmi les feuilles rouges des érables des grands espaces de notre pays qui n'est pas un pays c'est l'hiver et où se promènent librement les caribous et les vieux râteaux sous la neige oubliés, je me dois d'expliquer un des mystères de la Vie et de la Météo à mon public...

Le Facteur Éolien! Qu'est-ce que le Facteur Éolien? On l'appelait autrefois «facteur vent», mais on en a changé l'appellation pour faire plus scientifique. On a aussi changé la formule pour la calculer, qui devient :
Température ressentie = 13.12 + 0.6215 * T - 11.37 * V0.16 + 0.3965 * T * V0.16


Le facteur de refroidissement éolien mesure la rapidité à laquelle le corps humain (ou toute autre chose) perd sa chaleur lorsqu'il est exposé au vent.

Ça veut dire que si on prend deux personnes de poids identique, côte à côte, l'une dans un congélateur à -15°C et l'autre dehors du congélateur, exposée à une température de -5°C et à un vent de 55 km/h, elles vont mourir d'hypothermie en même temps (les enfants, n'essayez pas ça sans la présence d'un adulte).

Soucieuse de présenter le pour et le contre, j'ai trouvé un site internet qui proteste contre le facteur éolien... En gros, il dit que ça fait peur aux Français qui entendent dire qu'il fait -55°C alors qu'en réalité il ne fait que -20°C.
Environnement Canada est plus enthousiaste sur le concept. Normal, c'est eux qui l'ont créé.

Ils proposent même un convertisseur en ligne! Je vous suggère de le mettre dans vos favoris, et de le consulter avant de décider de sortir nu-fesse à l'air quand il vente. Notez que les limites imposées sont de -50 et +5°C, ce qui ne signifie pas que le facteur éolien n'agit pas aux autres températures, mais que leur calculatrice a des limites.

Le principe est que s'il fait -15°C avec un vent de 50 km/h, avec le facteur éolien on obtient une température de -29°C.
Extrapolons un peu : s'il fait +2°C et qu'il y a un vent de 50 km/h, la température obtenue sera de -5°C.

Veut-ce dire que si je mets mon petit bac à glaçons dehors au vent, l'eau va geler???

Le second principe de la thermodynamique dit que la chaleur ne peut pas remonter spontanément d'une source froide vers une source chaude. Donc la chaleur s'écoule toujours d'un objet de haute température vers un objet de basse température. Dans notre petit bac à glaçons, la température de l'eau va descendre à +2°C et va s'arrêter là. L'équilibre thermique est atteint.

Par contre, le corps humain produisant de la chaleur, l'équilibre thermique va arriver quand la température du corps au complet, tel que mesuré sur un thermomètre rectal, va atteindre +2°C. Ça prend du temps. Mais, exposé au vent, on va y arriver aussi vite que s'il faisait -5°C. On meurt quand même, mais plus vite.

Il y a bien d'autres facteurs qui influencent la température ressentie (ou sur la rapidité avec laquelle on perd notre chaleur), en plus du vent : l'humidité et l'isolation de nos vêtements, entre autres.

En France, le froid est humide. En plus, leurs vêtements ne sont pas bien adaptés. Jamais un Français ne se promènera avec une tuque sur la tête s'il fait +2°C, de peur de se faire traiter de moumounne. Et ils n'ont pas encore compris que le principe du vêtement, c'est d'isoler, et non pas de chauffer. La température du corps ne pourra donc pas monter plus haut que celle indiquée par le thermomètre rectal. N'ayons donc pas peur de nous habiller chaudement.

Si on tient compte du facteur humidex et du facteur moumounex, on peut affirmer que l'hiver, à Paris, la température ressentie peut descendre sous la barre des -55°C!!! Au secours!!! Restons bien au chaud au Québec avec les caribous et les maringuoins!!!

15 commentaires:

Francois et fier de l'Être a dit...

En tant que Français septique, j'ai essayé de calculer cette température ressentie. Et face au vent, fenêtre ouverte pour ne pas être influencé par le thermostat du radiateur, je me suis livré à vos savants calculs. Ors, pour parfaire cette expérimentation, il me manque un facteur : à quelle fréquence doit-on comparer la température externe et interne ?

Yo a dit...

Devant telle démonstration je ne peux que m'incliner (oui oui c'est aussi parce que je suis plié de rire) ; mais une question me taraude : quid de la Suède dans tout ça, des chaudes humeurs bien de mon âge (et des autres d'ailleurs) et surtout, surtout, des cheveux???

Et François... attention quand même à ne pas tomber dans la fosse, française ou non c'est jamais agréable... Ahem oui c'est bon je m'en vais.

Francois et fier de l'Être a dit...

Claudine, ma femme ne comprenant décidement rien à la science et à l'experimentation, se demande si l'on peu appliquer cette formule au refroidissement du carré aux rice Krispies ? et moi je me demande si cela ne me réchauferait pas un peu.

Yo a dit...

Non malheureux! Les carrés sont collants et après... enfin voilà avec les instrumens de mesure c'est pas pratique.
Bon allez ce coup-ci je sors vraiment, ça tombe bien la température frôle les 5°C, je vais pouvoir expérimenter.

Denis LAGARDE a dit...

C'est vrai qu'à Paris nous nous habillons légèrement. Ben oui : 2 minutes pour aller au métro de l'appartement, 3 minutes pour aller au boulot du métro. Pourquoi s'emmitoufler pour 5 minutes de frais contre une demie heure de fournaise et de chaleur animale?
;-)

mercotte a dit...

Comme d'habitude je parfais ma culture a vitesse V55, jamais entendu parler de tout ces trucs nous par ici ! va falloir que nos présentateurs météo , non scientifiques se mettent au goût du jour , je crois que je vais leur envoyer le lien de ton article, oulala tes stats !!

Soupir a dit...

Question de faire ma savante :

La formule permettant d'obtenir l'indice du facteur humidex est:

H = H(T, h) = T + h, où { H est l'indice humidex, T est la température en degrés Celsius, h = (5 / 9)(e - 10), e est la pression de vapeur de l'eau en millibar (mbar) }

Ainsi maintenant comme je détiens ce facteur important et que surtout je le COMPREND... Je ne risque plus de mouiller ma culotte à te lire... LOOOlll...

coyote des neiges a dit...

@ François et fier de l'être : on peut appliquer cette formule aux carrés aux rice krispies, jusqu'à obtention de l'équilibre thermique. Donc tu peux te mettre devant le moule et souffler dessus pour que ça refroidisse plus vite. Prends garde! Ne meurs pas d'hyperventilation dans le processus!

@ Yo : le cheveu est un isolant. Pas comme tel, mais en quantité raisonnable. Il emprisonne une couche d'air au niveau le plus sensible aux pertes de chaleurs, c'est à dire ton cuir chevelu. Si tu as les cheveux gras, par contre, la couche de gras se fige sur le cheveux et évacue la chaleur de ta tête. Et puis tu pogneras moins avec les filles si tes cheveux sont pas propres.

@ Denis Lagarde : Si les sans-abris de Paris vont se cacher sous les ponts, c'est qu'il y vente moins... Eux, ils connaissent ça, le facteur éolien!

@ Mercotte : non, ne fais pas ça! Ya déjà quelqu'un qui m'a dénoncée au chef Simon quand j'ai tenté d'expliquer comment faire de la mayonnaise, s'il faut qu'en plus les présentateurs météo viennent aussi m'engueuler!!!

@ Soupir : merci pour cette précision. Nous allons pouvoir, nous aussi, grâce à cette donnée, traiter les Français de «couillu le caribou»!

mercotte a dit...

promis, je ne le dirai qu'à mes amis ! pas aux présentateurs, encore qu'il y en a un parmi mes amis !!!!!!

Denis LAGARDE a dit...

A Paris les clodos sont dans le métro : il y a trop de vent le long de la Seine.
Mais souvenons nous qu'en France aussi nous avons eut notre animateur TV météo qui nous annonçait un "facteur vent".
Mais je ne sais plus qui! Patrice Drevet?

Gracianne a dit...

Bon, j'ai rien compris, c'est trop scientifique pour moi. De toutes facons tu meurs d'hypothermie c'est ca? Ici a Paris, il y a peu de risques, il doit faire 22 C aujourd'hui, et le vent est oriente au sud.
Au fait, je trouve que le Chef Simon manque singulierement de sens de l'humour..et, j'adore Felix Leclerc.

coyote des neiges a dit...

@ Gracianne : Traduction=quand il vente, il fait frette en tabarnak!

Quant au Chef Simon, il est bien bon de venir répondre sur mon petit blogue, alros qu'il se targue de recevoir 20000 visiteurs par jour sur le sien. Vive le Chef Simon, notre gourou spirituel. Il a la beauté intérieure. Le Chef Simon est notre ami. Béni soit-il sur 13 générations.

Shantti a dit...

ben, c'est malin, j'ai froid moi mainnant.
vite une bouillotte!!
(à quand la recette pour une bonne bouillotte efficace?...quoi mon mari?..ah oui ça c'est vrai c'est de la bonne bouillotte ça!!:-)))

coyote des neiges a dit...

@ Shantti : Mais c'est déjà fait ici!!!
J'ai pensé à tout!!!

Mouchtach a dit...

Lu et approuvé (si ! si !) : 100%

;o)